NIX : ‘‘On ne se mélange pas à n’importe qui et je...

NIX : ‘‘On ne se mélange pas à n’importe qui et je conseille à tout le monde d’en faire pareil ’’.

Il est l’auteur des productions de musique faisant tabac dans les artères de la capitale Gabonaise ainsi que dans les autres villes du pays, en passant par le Ndem ou la Ntcham, Nix ne cesse de laisser  son empreinte en ce qui concerne le beatmaking au Gabon. Cela lui vaut aujourd’hui une reconnaissance internationale. Dans cette interview qu’il a accordé au site Gabon Célébrités NIX n’élude aucune question : le changement de son blaze, ses débuts  et  son analyse sur le beatmaking au Gabon, ses rapports avec les gens du milieu, J-Rio, ses collaborations avec Booba et Kiff No Beats et ses projets a venir etc. Bonne lecture.

 

 

GABON CELEBRITES: Bonjour Nix, comment se porte notre Beatmaker national?

 

NIX : Tout va mal la musique ne paye pas ! Lol. Non je deconne, Salut, ça  va, on se bat (comme je dis automatiquement dans mes inbox facebook).

 

 

GC : La première question qui me taraude l’esprit et je pense  que tu en a déjà une idée sur quoi je veux faire allusion c’est celle relatif a ton changement de nom ou de blaze comme on le dit dans l’industrie. Tu es passé de Nix DAZTUNNABEATZ a celui de Nix , quelle en est la signification et les raisons qui t’ont poussé à le changer ?

 

 NIX :   Déjà c’est NIX tout court, mon nouveau blaze de producteur/beatmaker.  Sur Facebook  j’ai mis DatThatFix mais c’est une erreur de frappe qui ne pourra pas être réglée avant 60 jours (rire les histoires de facebook). Alors en vrai c’est Got Dat Fix mon nouveau concept ou nouvelle aventure devrais-je dire. Mot à mot cela veut dire «J’ai le truc (qui met bien/ qu’il faut / dont tu as besoin)». Et ça  ne parle pas personnellement de moi. Alors j’ai changé pour libérer mes followers. Je sais qu’ils ne portaient dastunnabeatz parce que c’était de belles fringues mais plutôt parce que ça  représentait quelqu’un en qui ils croient, quelqu’un qui les inspire, quelqu’un qui se bat, quelqu’un qu’ils soutiennent et ça  commençait a mettre mal a l’aise qu’ils soient obligés de porter ma tête sur leur poitrine pour montrer leur soutien… d’ici peu ils pourront continuer a me montrer leur soutien en portant des trucs un peu plus cool sans tourner a l’idolâtrie. Le changement c’est fait en vu des grosses surprises que je leur réserve coté musique. En effet Got Dat Fix  est un concept  plus global et apte à garder les anciens intéressés tout en accueillant un plus grand nombre de followers.

Nix dastunna 3

 

GC : Ne crains-tu pas de par ce changement de nom, semer une certaine confusion dans l’esprit de tes fans ? Vu qu’ils étaient déjà habitués  à DAZTUNNABEATZ ?

 

NIX:   Non, le seul problème serait la prononciation et ça croyez moi ce n’est pas nouveau, la preuve vous avez même mal écrit «DAZTUNNABEATZ » au lieu de DASTUNNABEATZ dans cette question. (Ne changez pas sinon ma réponse n’aura pas tout son sens. Lol). Je pense qu’en ce qui concerne mon blaze les vrais savent et suivront, le reste suivra un peu plus tard mais personne ne va rester.

 

                       

GC : Ok merci pour ces éclaircissements. Revenons à ton parcours. Où es née ta passion d’être producteur de musique ? d’être ce que tu es aujourd’hui un Beatmaker ?

 

NIX:   Juste en écoutant du rap, rien de spécial. Passer la journée au lycée, dans les transports publics et au quartier avec un baladeur et les albums de 50 cent et Booba…  J’ai commencé  a vraiment comprendre la complexité des beats derrières les paroles et je me suis dit que j’allais essayer d’en faire et surtout qu’après l’arriver de 50 Cent tout le monde devenait rappeur et rappait sur le mêmes 10 beats qui tournaient partout dans le pays  a l’époque.

 

 

GC : Quelles sont les difficultés auxquelles tu as pu faire face avant de trouver ta voie dans ce métier ?

                                                                                                                                          

NIX:     Frère ça  fatigue les yeux, les oreilles, les bras, le dos, tu oublies de manger etc. lol. Puis quand ça commence à sonner comme quelque chose il faut trouver des artistes qui veulent bien les utiliser. Puis quand t’as quelques sons c’est une galère de convaincre les artistes que ça vaut la peine de payer pour  tes beats et dire que j’avais commencé a $15 mais les gars voulaient pas payer ! Mdr.

Nix Dastunna 6

 

GC : Aujourd’hui on peut conclure que tu vis pleinement de ta passion, une façon de dire que tout est possible a force de sacrifices et d’efforts ?

 

NIX:     Je vais pas mentir au gens, je ne vis pas de la musique et je ne tiens pas trop à en vivre mais croyez moi quand ça  va  payer pour de vrai j’arrête tout le reste. Sinon pour le moment ça va  je ne ressens  pas le besoin de bosser a plein temps pour quelqu’un.

 

 

GC : Nous remarquons une montée considérable de beatmakers  au Gabon, quelle analyse fais tu face a ce constat et son apport pour la musique gabonaise ?

 

NIX:    Je prends tout le mérite, oui, merci. Mdr.  Non mais honnêtement c’est avec beaucoup d’humilité  mais aussi beaucoup de fierté que je constate cette montée du beatmaking au Gabon estimant que j’en suis la cause au moins a 50% non pas en étant le meilleur mais en ayant fait  le premier pas dans plusieurs aspects clés de ce qu’est le beatmaking gabonais aujourd’hui. C’est cool.

 

 

GC : Entretiens tu des rapports particuliers avec la plupart d’entre-eux ou es tu de ceux qui ne se ‘‘mélange’’ pas ?

 

NIX:    On ne se mélange pas à  n’importe qui et je conseil  à  tout le monde d’en faire pareil. J’ai mes éléments Owoninho et NSX de THE NODE Music, du nouveau label qu’on a monté  avec qui je suis constamment en contact vu qu’on bosse sur nos artistes. Puis il y a des gars que je kiff bien comme Hustler Beats et DaHeavenBoy qui m’a ajouté  une bonne guitare pour FEMME AFRICAINE de J-Rio. Enfin je n’ai pas encore entendu quelqu’un qui fait de la musique (ou pas) dire qu’il ou elle a eu une mauvaise expérience en m’abordant en personne.

 

 

GC : Parle-nous de ton site NixGotDaFix.com, quelle en est la vision et que proposes-tu à travers cet outils notamment pour les artistes en quête de visibilité ou même pour des jeunes beatmakers démarrant dans le métier ?

 

NIX:     NixGotDaFix.com c’est le nouveau nom de DaStunnabeatz.com, c’est le même site juste avec une page GotDatFix en attendant la séparation officielle des 2 éléments. Mon site est toujours ouvert aux artistes sérieux, comme on ne peut pas toujours savoir qui est vraiment sérieux en demandant je mets une petite taxe pour décourager les blagueurs, pas ceux qui n’ont pas les moyens parce que si tu es vraiment sérieux tu trouveras 15 a 20.000 FCFA pour mettre ta meilleure vidéo sur un site qui augmentera ta visibilité.

Nix Dastunna 5

                                                                                         

GC : Ton talent s’est vu reconnaitre à l’international entre autre par le rappeur Français Booba mais aussi par le groupe de rap Ivoirien Kiff No Beats. Comment s’est passé ta collaboration avec eux ?

 

 NIX:   Dans ma «carrière » de beatmaker ça  va faire près de 3ans que le beatmaking en lui-même ne représente que 20% du boulot. Le reste c’est beaucoup de recherches  observations, approches, relations,  images, marketing, stratégies et business. La personne qui va changer ton game peut venir de partout c’est a toi de lui donner toutes les chances de tomber sur toi.

 

 

GC : Des collaborations du genre avec d’autres sont-elles prévues ?

 

 NIX:    Comme on dit entre nous ici pour rire, «Même leurs grand-mères ne sont pas prêtes.»

 

GC : Quels sont les ingrédients indispensable pour faire un son qui ‘ tue ’ ?

 

 NIX:   J-Rio, moi, mon petit secret, son petit secret, du fun, des insultes, des rires, échange d’histoires, nos histoires drôles sur les réseaux sociaux, de la bouffe, des boissons,  commentaires négatifs de rageux pour s’assurer de bien refaire ce qui les énervent,  les messages encourageant de nos fans, 4 a 5 mixing différents et enfin le verdict de toute la team.

 

 

GC : Tu es à l’ origine de la majorité des hits qui cartonnent au Gabon depuis bientôt 2ans impulsé par J-Rio dont tu produis la musique, quel bilan peux-tu faire de votre parcours à tout les 2 ?

 

NIX:   Ça  va on s’amuse jusque la.

 

GC : Avez-vous atteint votre but ?

 

 NIX:    Si c’est enjailler les gens en s’amusant et se faire payer pour ça  alors oui moi j’ai atteins  mon but, après il y a les effets secondaires du succès ; on en veut toujours plus et a ce niveau nos buts respectifs divergent sûrement.

Nix dastunna 1

 

GC : J-Rio est sans aucun doute l’artiste qui monte au Gabon depuis un bon moment, de par la qualité des chansons qu’il propose, mais on est un peu surpris qu’il ne soit pas nominé par exemple au MTV African Music Awards 2015 , une explication a cela ? Ou n’était-ce pas le bon timing ?

 

 NIX:    C’est la faute du GABON (le pays et le peuple). Je m’arrête la. Apres celui qui n’est pas d’accord avec moi commence par citer une discipline qui nécessite un effort collectif dans laquelle le Gabon brille au niveau international.

 

 

GC : Il enchaîne des tubes a succès, a quand son 1er Album pour le plaisir de ces fans ?

 NIX:    L’album est prêt depuis 2 mois et on l’a fait en silence tout en gardant la même productivité en matière de sorties de sons qui ne sont même pas dessus. On l’a fait en silence pour ne pas tomber dans la catégorie «Artiste gabonais avec un projet coming soon…» Mais bon les gens commencent à être agressif  a ce sujet donc on est un peu obliger  de gâcher la surprise.

           

 

GC : as-tu l’intention de produire d’autres artistes Gabonais à l’ avenir hormis J-Rio ?

 

 NIX:   Les artistes The Node Music; Stylei, Vicky, Lil Ces etc. et MK (mon artiste)… et puis tout ceux qui ont de quoi s’offrir mes services. (Les tarifs sont sur nixgdf.com/beats).

Nix dastunna

 

GC : Quels sont tes projets pour le reste de cette année :

 

 NIX:    Tout niquer au futur certain de l’indicatif. Lol. Plus sérieusement, tout ce que je promets toujours c’est de me surpasser moi-même et surtout d’accomplir ce qui n’a pas encore été accompli.

 

 

GC : Quand tu n’es pas en train de faire du son comment occupes-tu ton temps dans ton quotidien ?

 

 NIX:    Faire des sons c’est moins de 10% de mon temps de travail. Je passe plus de temps à réfléchir, apprendre de nouveaux trucs, je programme, je design (web ou graphic) etc.

NIX 3                              

GC : Il se dit ici et là que quand Nix vient au Gabon les mecs doivent faire attention pour leur gos…Que réponds-tu a cela ?

 

 NIX:   Il se dit aussi que je suis le genre de gars clair là  qui se font percer pour percer. Donc tu choisis ce que tu veux.

                                

GC : Un dernier mot pour tes fans, celles et ceux qui apprécient ce que tu fais et qui s’en inspire ?

NIX :    J’arrête tout le jour où vous zappez. Merci.

 

GC : Nous voila à la fin de notre entretien, merci Nix encore d’avoir accepté notre invitation. Gabon Célébrités te souhaite que du bien pour tes entreprises.

Facebook Comments
PARTAGER