PARTAGER

Pour son anniversaire,  c’est à l’Institut français que la voix de la musique gabonaise Annie-Flore Batchiellylis, nous a fait le bilan de sa carrière musicale.

Pour ses 50 ans,  cette grande chanteuse,  nous a offert un spectacle unique et très intense; ponctué d’une belle mise en scène mêlant le théâtre, les contes et bien évidemment le chant. Annie-Flore nous a invité à vivre dans l’unité pour partager l’AMOUR.

L’Artiste telle qu’on l’a connait, nous a transmis de véritables émotions à nous donner des frissons. En première partie, seule sur scène, en acoustique, Batchiellylis laisse aller sa voix au gré des accords de sa guitare sèche. Elle nous emmène lentement et doucement au fin fond de Mighoma là où “Le chant, c’est mon champ”  a été repris par un public conquis.

20170410_192520

Le pic d’émotion arrive quand elle interprète “Ma raison”, la chanson préférée de sa maman en l’invitant à monter sur scène. Cette dernière nous raconte de petites anecdotes intimes sur la vie de Annie-flore, benjamine et seule fille de la fratrie.

20170410_193814

Plus jeune, Annie-Flore, nous confie sa mère, est une fille plutôt enjouée et rebelle qui après un parcours scolaire soudainement interrompu se rend compte qu’elle veut vraiment faire de la musique.

Débordante de confiance et d’ambition, elle défie sa mère en lui disant qu’elle sera le vainqueur du concours des Carrefours des Arts de Pierre-Claver Akendengué. Et évidemment elle le sera. Puis c’est le parcours que tout le monde lui connaît.

Après un entracte théâtral parfaitement joué notamment par les étudiants en art dramatique de Libreville et une inspirante interprétation de Michel Ndaot, la deuxième partie débute sur du pur live.

20170410_192310

20170410_204142

Elle interprète notamment “Yitu” puis les hits de son grand répertoire tels que “Kodu na Kodu”, “Bisse Ngabu” que le public attendait mais pas plus que. Je t’invite” qui est devenu un hymne musical gabonais et a clôturé ce beau moment de communion.

20170410_204136

Pour assurer la transmission, le partage et l’unité chantés tout au long de ce spectacle, ses « enfants » Queen Koumb, Brake et Marvelle, la jeune génération qu’elle a inspiré, lui ont fait une belle surprise en interprétant un de ses classiques “Diboty” tout simplement pour la remercier de son implication dans leur carrière personnelle.

20170410_213107

©Crédit photos: Gabon Célébrités 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE