Entretien avec Guy Roger Nzamba, 3 fois Champion du monde de Choi...

Entretien avec Guy Roger Nzamba, 3 fois Champion du monde de Choi Kwang Do

Guy Roger Nzamba, ceinture noire 4e dan, Champion du monde et des Etats-Unis de Choi Kwang Do.

Installé à Atlanta aux Etats-Unis depuis 2002, Guy Roger Nzamba est une figure emblématique du noble art au pays de l’oncle Sam. Champion du monde d’une discipline dénommée ‘‘ Choi kwang do”, ce gabonais fait aujourd’hui la fierté de notre continent au travers de ses performances sportives. Interview!

 

Bonjour Mr Guy Roger Nzamba, merci d’avoir accepté de répondre à nos questions. Comment allez-vous ?

Bonjour, je vais très bien et merci pour cette interview.

Vous portez le même nom qu’un autre ancien sportif gabonais, joueur de l’équipe national de football. Pure coïncidence ou des liens de parenté entre vous ?

Si vous saviez combien de fois cette question m’a été posée depuis des années! Non, pure coïncidence. Mais comme disait mon père, « les punus sont tous d’une même famille ».  Mais nous sommes en contact.

Vous pratiquez les arts martiaux. Comment en êtes-vous arrivé à baigner dans cet univers ?

J’ai commencé très jeune, 6 ans ou 7 ans. C’était grâce à mon grand frère Jean Claude Nzamba et aussi à des cousins qui pratiquaient d’autres styles. Donc au Gabon, j’ai pratiqué le Judo, le Tae Kwon Do, le Full contact et le Qwan Ki Do.

 

Guy Roger Nzamba, Champion du monde de Choi Kwang Do.
Guy Roger Nzamba, Champion du monde de Choi Kwang Do.

« j’ai compris que pour être le meilleur il faut savoir se surpasser soi-même d’abord »

Parlez-nous du Choi Kwang Do, l’art martial que vous pratiquez.

Le Choi Kwang Do est un art martial unique basé sur des principes scientifiques et développé pour promouvoir la santé et l’auto-défense. Cet art a été développé par le Grand maître Kwang Jo Choi, l’un des premiers maîtres et pionnier du Tae Kwon Do. Il fut responsable de la propagation de cet art dans l’Asie du sud-est.

Le Choi Kwang Do a été créé en 1987 et s’est avéré être un système d’art martial très efficace dans le monde. Le Choi Kwang Do est naturel, facile à apprendre, les mouvements séquentiels maximisent les possibilités de produire plus de force en utilisant votre corps. Bien que cet art ait été créé par l’un des pionniers du Tae Kwon do, le Choi Kwang do est très différent. C’est un programme unique basé sur les principes scientifiques modernes de l’anatomie humaine.

Le Grand Maître Kwang Jo Choi, 75 ans aujourd’hui, continue d’impressionner le monde des arts martiaux et voyage dans le monde entier pour faire connaître son art. Il réside aussi à Atlanta.

 

Vous avez été champion du monde et des Etats-Unis dans cette discipline, pensiez-vous atteindre de telles performances un jour?

Non, pas vraiment. Lorsque j’ai commencé, mon but était d’obtenir la ceinture noire et de faire connaître mon pays dans cet art. Plus tard, j’ai compris que pour être le meilleur il faut savoir se surpasser soi-même d’abord.  Après quelques années, je me suis lancé dans la compétition.

J’ai commencé en équipe, notamment l’équipe de démonstration de la Georgie. Ensuite, je me suis lancé dans la compétition individuelle pour représenter mon pays le Gabon. Ces résultats n’ont pas été atteints par hasard. J’y ai cru, j’ai travaillé dur pour y arriver. Après avoir été champion des Etats-Unis, je me suis dit pourquoi pas me qualifier pour le championnat du monde ? Aujourd’hui, je suis 3 fois champion du monde. Pour y arriver, il faut juste y croire, travailler dur et être bien encadré.

Vous êtes ceinture noire, 4e Dan. Le seul gabonais à avoir su se démarquer aux Etats-Unis. Comment en arrive-t-on à ce stade ?

Le seul gabonais ? non pas vraiment. C’est juste que par manque d’informations, les gens ne savent pas qu’il y a des gabonais qui se sont établis ici aux Etats Unis et qui pratiquent. Dans le Choi Kwang Do, oui, le 1er gabonais et africain à avoir atteint la 4e dan. Le seul africain élève direct du fondateur et chef instructeur au siège international du Choi Kwang Do à Atlanta.

Mais je dois rappeler qu’il y a aussi deux gabonais qui sont ceintures noires de Choi Kwang Do: Eric Mbadinga-Nzamba (ceinture noire 1ème dan), Yannick Ontchangalt (ceinture noire, 2ème dan). Mais pour des raisons familiales et études ils ont  arrêter les entraînements pour un temps. Ils comptent renouer avec le Choi Kwang Do très bientôt.

Dans les arts martiaux, ici aux Etats-Unis, il faut rappeler que le grand frère Christian Nkombegnondo (Dangher) fut le premier gabonais champion des Etats-Unis en Tae Kwon do. Il y a aussi le Maître Pierre Mouele (5e dan de Karate) qui a une grande école de Karaté dans l’Etat du Michigan et il est le fondateur de “World Sport Fitness” aux Etats-Unis.

Comment suis-je arrivé à ce stade? C’est juste le dévouement, le travail acharné, la confiance en soi, la famille et Dieu.

 

Guy Roger Nzamba et le Grand maître Kwang Jo Choi.
Guy Roger Nzamba et le Grand maître Kwang Jo Choi.

Actuellement vous êtes le Maître instructeur en chef de la grande maison Choi Kwang Do en Géorgie. Plus de 300 élèves et 40 instructeurs sous votre direction. Comment analysez-vous leur évolution et quel est cet ingrédient en plus que vous leur inculquez pour progresser dans cette discipline ?

Je suis très fier de mes élèves et instructeurs. Notre but est de créer des champions qui peuvent affronter toutes choses dans leur vie, que ce soit personnelle  ou professionnelle. Le sport est très important dans la vie de tout un chacun. Être humble est le premier principe du Choi Kwang Do et l’un des ingrédients très important pour un pratiquant. C’est ce que j’inculque à mes élèves. Une ceinture doit être humble et non arrogant.

 

« Le sport qui apporte plus de médailles ou qui fait plus honneur au pays  sont les arts martiaux. » 

Quel est votre sentiment concernant les arts martiaux au Gabon ?

Nos pratiquants ont tellement de talents. Si seulement ils recevaient la même attention que le football… Le sport qui apporte plus de médailles ou qui fait plus honneur au pays sont les arts martiaux. Pourquoi pas investir plus dans ce domaine? Nos pratiquants ont besoin d’être bien encadrés et encouragés que ce soit financièrement, matériellement, etc. Respect à tous les maîtres et élèves gabonais. On est ensemble, Gabao en force!

 GUY ROGER NZAMBA 5

Il y a eu pendant des années ‘‘La Grande nuit des arts martiaux’’ initié par Maître Wapatcha, mais aujourd’hui cet événement n’existe plus. Avez-vous des projets pour redynamiser ce sport afin de donner envie aux plus jeunes de s’y intéresser ?

Oui, des projets, avec l’aide de Dieu et un groupe de pratiquants bien déterminés, nous allons les réaliser.

En attendant, pour les pratiquants et les amoureux d’arts martiaux, nous avons une page facebook : www.facebook.com/gabaomartialarts Le site internet est encore en cours de constrution: www.gabaomartialarts.com

 

Guy Roger Nzamba.
Guy Roger Nzamba.

On arrive à la fin de notre entretien, un dernier mot à nos lecteurs et lectrices ?

Tout d’abord vous remercier pour cette interview et je souhaite bien de bonnes choses à toute l’équipe « Gabon Célébrités ».

Ce 22 Juillet, je participe aux championnats du monde techniques de Choi Kwang Do à Atlanta et je défendrai mon titre de champion du monde obtenu en Corée il y a 2 ans. Panthère je suis, panthère je resterai et on fera briller les couleurs du Gabon! Gabao en force!

En même temps, je me retire de la compétition (je suis encore jeune, je sais hahaha). Après les championnats du monde en juillet 2017, je vais davantage me concentrer sur la promotion du Choi Kwang Do au Gabon, puis en Afrique et aussi former des instructeurs de qualité.

Lorsque que vous avez un rêve, ne laissez rien vous arrêter en chemin. Tout est possible à celui qui croit et travaille dur pour y arriver. Gabao en force!

 

Merci Mr Guy Roger Nzamba.

Merci Gabon Célébrités!

Facebook Comments