Now Reading
FESPACO 2019 – Aucun film gabonais dans la catégorie Fiction Long Métrage

FESPACO 2019 – Aucun film gabonais dans la catégorie Fiction Long Métrage

C’est à l’occasion d’une conférence de presse organisée ce 15 janvier 2019 à l’UNESCO (Paris) que le comité du FESPACO a dévoilé la liste des fictions long métrages en compétition pour la 26ème édition. Aucune production gabonaise n’y figure.

 

Chaque année, la sélection officielle du Festival Panafricain de Cinéma de Ouagadougou (FESPACO) est attendue avec impatience par les professionnels du secteur et les cinéphiles.

Distinction prestigieuse, L’Étalon de Yennenga est le grand prix du festival que tout le monde convoite tous les deux ans au Burkina Faso depuis 1972. Un trophée jamais remporté par un film gabonais en 26 éditions.

La production cinématographique gabonaise au ralenti

La sélection officielle du FESPACO est souvent révélatrice de la vitalité de la production cinématographique d’un pays; pourtant le Gabon peine à être présent de manière significative à chaque édition.

Le dernier film sélectionné en date, est celui de Franck A. R. Onouviet, « M-001 » dans la catégorie court-métrages. Avant cela, pour la 24ème édition en 2015, aucun film gabonais n’avait été sélectionné.

La dernière grande moisson du Gabon remonte à 2013, au cours de la 23ème édition pendant laquelle notre pays avait été mis à l’honneur. Nous étions alors repartis avec cinq distinctions :
– Prix spécial pour le réalisateur Fernand Lepoko, avec son film « Terre et Fils »;
– Prix de la meilleure série télévisée pour Samantha Biffot avec « L’oeil de la Cité »;
– Poulain de bronze du court métrage pour Nadine Otsobogo avec « Dialémi »;
– Meilleur affiche et meilleur son pour le réalisateur Henri Joseph Koumba Bididi avec « Le collier du Makoko ».

 

FESPACO 2019 – La liste des longs métrages de fiction en compétition

Cette année, 20 films issus de 16 pays sont en lice pour l’Étalon d’or de Yennenga :

  • Five fingers for Marseilles, de Michael Matthews (Afrique du Sud)
  • Sew the winter to my skin, de Qubeka Jahmil X.T (Afrique du Sud)
  • Ila Akhir ezzaman (Jusqu’à la fin des temps), de Yasmine Chouikh (Algérie)
  • Desrances, d’Apolline Traoré (Burkina Faso)
  • Duga (Les charognards), d’Abdoulaye Dao et Hervé Eric Lengani (Burkina Faso)
  • Hakilitan (Mémoire en fuite), d’Issiaka Konaté (Burkina Faso)
  • Miraculous Weapons (Les armes miraculeuses), de Jean-Pierre Bekolo (Cameroun)
  • Résolution, de Boris Oué et Marcel Sagne (Côte d’Ivoire)
  • Karma, de Khaled Youssef (Egypte)
  • Keteke, de Peter Sedufia (Ghana)
  • Rafiki, de Wanuri Kahui (Kenya)
  • Barkomo (La grotte), d’Aboubacar Bablé Draba et Boucary Ombotimbé (Mali)
  • Indigo, de Selma Bargach (Maroc)
  • Mabata Bata, de Joao Luis Sol de Carvalho (Mozambique)
  • Hakkunde, d’Oluseyi Asurf Amuwa (Nigeria)
  • The Mercy of the jungle, de Joel Karekezi (Rwanda)
  • Akasila, de Hajooj Kuka (Soudan)
  • T-Junction, d’Amil Shivji (Tanzanie)
  • Fatwa, de Mahmoud Ben Mahmoud (Tunisie)
  • Regarde-moi (Look At Me), de Nejib Belkadhi (Tunisie)

La deuxième partie de la sélection officielle sera communiquée la semaine prochaine. Pourvu que le Gabon y décroche une place.

Le FESPACO 2019 se déroulera du 23 février au 2 mars à Ouagadougou.

 

 

 

Commentaires Facebook
Quelle est votre réaction?
HEIN?
0
SUPER
0
TRISTE
0

Copyright (c) 2013 - 2019 Powered by Hevron Roger

Défiler vers le haut
error: Contenu protégé