« Je suis une mannequin, pas une prostituée », le coup de gueule d’Eya...

« Je suis une mannequin, pas une prostituée », le coup de gueule d’Eya Mariam Diawara

Eya Mariam Diawara pour le magazine Harper's BAZAAR

La mannequin gabonaise qui défile à l’international pour les plus grandes marques de luxe a lancé un coup de gueule sur son compte Instagram…et à juste titre.

Alors que la jeune femme vient encore de briller lors du dernier défilé de la maison de couture Dior qui présentait sa dernière collection à Marrakech, un commentaire l’a exaspérée et elle l’a fait savoir via ses stories.




« Toutes les mannequins sont connues comme étant des prostituées, on les utilisent pour divertir des célébrités et des hommes politiques, etc. Contredisez-moi si vous pensez que je mens », c’est effrontément qu’un internaute s’est permis d’affirmer une telle contre-vérité.

Alors que les mannequins souffrent déjà assez d’une mauvaise image liée à leur métier, celle-ci semble avoir la vie dure et continue de nourrir les fantasmes de certaines personnes qui connaissent mal cette profession. Le secteur de la mode, comme beaucoup d’autres, est souvent le terreau de nombreux vices. Toutefois, la grande majorité des jeunes femmes et hommes qui y évoluent sont avant tout des professionnels qui doivent faire face à de nombreuses exigences pour rentrer dans les critères de sélection des grandes agences et des grandes marques. Un métier qui demande beaucoup de rigueur et de discipline.

Un métier aussi, qui a permis à plusieurs africaines de se faire connaître à un niveau international, à l’instar des Gabonaises Dorinex, Djo Bibalou, Claudia Pea ou Stella Koumba pour ne citer que celles-ci. Pour d’autres, comme la célèbre Alek Wek, le mannequinat a totalement changé leur vie.

Certains décident tout de même de se complaire dans une vision limitée et intolérante de la profession mais c’est sans compter sur les mannequins, elles-mêmes, qui sont prêtes à se défendre sans relâche.

La réponse d’Eya Mariam Diawara tout en intelligence et justesse mérite de s’y attarder et permet de s’interroger sur la dureté de nos perceptions.

« Je ne réponds pas aux commentaires des gens sur Instagram mais celui-ci m’a vraiment touché. Comment pouvez-vous affirmer avec tant de confiance que les mannequins sont des prostituées ? Je suppose que certaines personnes ont besoin de connaître la différence entre un mannequin et une prostituée avant d’utiliser les mots tous les mannequins sont des prostitués. Faites bien vos recherches avant de parler. Le mannequinat est une compétence qui doit être développée, il ne suffit pas de savoir se tenir devant la caméra et de poser pour des photos sexy. Les bons modèles sont comme un artiste qui se sert de son corps pour créer et transmettre une émotion. Elles doivent être assez habiles pour que leurs visages décrivent chaque personnage qu’elles dépeignent. Les mannequins ne sont pas payées pour leurs corps, elles sont payées pour leur capacité à se transformer en quelqu’un d’autre, elles sont payées pour leur talent à rentrer dans un personnage ».

 



Facebook Comments
PARTAGER