Lecture en cours
Lewa dévoile 2 extraits sombres et nostalgiques de son E.P à venir

Lewa dévoile 2 extraits sombres et nostalgiques de son E.P à venir

La mystérieuse chanteuse Lewa continue de nous faire découvrir son premier E.P « Chrysalide », à coup d’extraits qui nous font rentrer un peu plus dans son monde.

En décembre 2018, c’est avec « Maravillas » que Lewa nous dévoilait le concept derrière son tout premier E.P. Une plongée dans l’univers fantastique d’Alice au pays des merveilles, mais dans sa version la plus sombre.

Exit le côté candide du célèbre personnage du roman de Lewis Carroll pour s’inspirer d’un aspect plus dark de cette histoire aux mondes antagonistes.

Un concept musical pointu

Lewa a à peine 18 ans, mais elle montre déjà une maturité artistique assez déroutante; le choix de ce concept en est l’illustration. Il offre un univers particulier, impénétrable presque, lorsqu’on a trop habitué son oreille à l’afropop ambiante.

 « C’est vrai que ce n’est pas forcément un style répandu au Gabon, mais il faut le rendre plus courant justement. Il faut que les artistes gabonais se sentent plus libres de choisir l’art qu’ils font, au lieu de laisser choisir l’opinion de la masse. Il y a toujours quelqu’un, quelque part, que ça intéresse » commente-t-elle.

Pour proposer ce projet, la jeune artiste est accompagnée du compositeur I-PKU, familier de ce type de concept. Celui-ci avait déjà proposé un projet similaire inspiré cette fois de l’univers galactique. Toujours des inspirations qui paraissent hors de notre temps mais qui arrivent à se traduire en paroles et en musique dans notre quotidien et nos ressentis.

 « Quoi que tu fasses dans la vie, il y aura toujours un concept pour quiconque n’arrive pas à déchiffrer le langage ou les codes derrière ce que tu veux exprimer. Dans ce même public Gabonais, il y en a qui ont soif de ce genre de concept et ils rêvent à mort que des gens viennent avec des nouveautés de nulle part. Même si la masse adhère pas maintenant, c’est tellement magnifique de ne pas sonner comme tout le monde » , nous a-t-il confié pour répondre à ceux qui pourraient cataloguer ce projet de trop conceptuel et hors du commun.

I-PKU @Sarra Ben Henda

A lire aussi >> [Review] Le beatmaker I-PKU nous emmène dans un univers afro-futuriste avec son EP « GALAXIA »

Deux singles livrés simultanément

Pour comprendre cet univers dans lequel l’artiste souhaite nous entraîner, il faut connaître un minimum les personnages d’ « Alice aux pays des merveilles », comprendre comment ils inspirent les univers offerts par chaque titre et comment le monde irréel d’Alice et de ceux qui l’entourent résonne dans la réalité.




Avec « Maravillas » le premier extrait de son E.P, Lewa avait tiré son thème principal de Chess, le chat sarcastique du roman. Pour le deuxième extrait, « Red Queen », c’est au tour de la Reine Rouge, personnage acerbe et tyrannique, d’affirmer sa suprématie.

La gravité de la voix de la chanteuse permet de s’identifier à cette Reine dominatrice.

A lire aussi

À lire aussi >> [Découverte] Lewa, la nouvelle artiste qui s’inspire de l’univers d’Alice au pays des merveilles. 

Sur « Khawuleza » feat. Ssologod, dont le titre est emprunté à une chanson du même nom de Miriam Makeba (1966) et signifie dépêche-toi, la jeune artiste aborde la nostalgie et la renaissance.

Dans la peau d’une Alice qui émerge de l’obscurité pour un monde plus paisible, Lewa est en plein questionnement sur ce qu’elle a laissé derrière elle. Alors que ses rêves se confondent à des souvenirs, elle ne peut s’empêcher de ressentir une certaine nostalgie. Un autre « moi » qui ne la quitte finalement pas.

Après 3 titres, Lewa ne souhaite toujours pas dévoiler son identité totalement. Pour séduire son public, elle mise d’adord sur sa musique.

En espérant la voir un jour sur scène, on ose espérer que la discrète chanteuse pourra continuer de nous faire découvrir son art en se dévoilant un petit plus.



Commentaires Facebook
What's Your Reaction?
HEIN?
0
SUPER
0
TRISTE
0

Copyright (c) 2013 - 2019 Powered by Hevron Roger

Défiler vers le haut
error: Contenu protégé