Loizz Cherockee: « J’ai été rejetée par tout le monde, personne ne...

Loizz Cherockee: « J’ai été rejetée par tout le monde, personne ne cherchait à savoir quel était le problème de fond.»

Malgré un long  silence, elle revient plus forte et déterminée  que jamais. Loizz Cherockee   l’ancienne first lady  du label Eben Entertainment  a  accordé  à  la rédaction de Gaboncelebrites.com un entretien exclusif, dans lequel elle nous a ouvert son cœur, relatant dans les  détails  les raisons qui l’ont éloigné  de la scène pendant  près  d’une dizaine  d’années, puis  sa rédemption,   et différentes  surprises  qu’elle prépare   à  ses fans pour son retour.

GABON CELEBRITES: Bonjour Loizz Cherockee, c’est un plaisir de te recevoir et de pouvoir partager avec tes fans différentes  interrogations  qu’ils  se posent  à  ton sujet. Déjà comment  te portes-tu ? 

LOIZZ CHEROCKEE : Bonjour à vous ! Plaisir tout plein partagé, je me porte comme un charme et suis ravie de pouvoir répondre à toutes vos questions.

GABON CELEBRITES : Eben  Entertainment  fut  le 1er Label à t’avoir donne l’opportunité  de  te faire connaitre du public. Quels souvenirs en gardes-tu ?

LOIZZ CHEROCKEE : A  chaque fois que j’y pense, j’en deviens nostalgique…Des souvenirs, c’est vrai il y en a des tas comme la victoire au Kora Music Awards qui reste un moment magique car tous les gabonais nous on manifestés une fierté sans égale. Mais notre complicité, nos partages, nos moments familiaux me manquent aussi parfois.

Eben Family: Spyke, Baponga, Kenneth, Loizz Cherockee, Masta Kudi.
Eben Family: Spyke, Baponga, Kenneth, Loizz Cherockee, Masta Kudi.

GABON CELEBRITES : Etre la seule fille dans  ce  label,  entourée  de  garçons,  te permettait- il d’imposer ta  personnalité  et exprimer  pleinement  ton talent ?

LOIZZ CHEROCKEE : Imposer ma personnalité non! Car en étant la seule fille je me démarquais déjà du lot lol, et j’avais déjà un caractère bien trempé  ( les garçons des fois en avaient marre mdr ). Quant à exprimer mon talent, c’est délicat car là parfois je me sentais de faire plus d’efforts qu’eux mais ce qui était beau c’est qu’ils m’aidaient à le faire chacun à leur manière, en restant eux-mêmes  et sans avoir l’envie de m’effacer.

GABON CELEBRITES : Nous pensons qu’Eben Entertainment était en avance sur son époque dans l’industrie musicale au Gabon, avec des productions qui répondaient aux normes internationales. Penses-tu que ce Label pourrait redevenir  ce qu’il était plus  de  15ans après sa création ?

LOIZZ CHEROCKEE : Je pense tout à fait comme vous et même plus ! Il pourrait être encore plus en avance que cette industrie ne l’est actuellement car le fondateur de ce label, Eric Benquet, est un visionnaire, il a toujours vu grand et très loin pour son label . Si tout le monde y mettait  du sien, il surpasserait son succès d’antan .

Loizz Cherockee.
Loizz Cherockee.

GABON CELEBRITES : Apres avoir  affuté tes armes avec ce label, tu t’es installé  en France, puis un silence total  s’en est suivit concernant  ta carrière, et ce pendant 10ans. Que s’est-il passé pour qu’on ne  te voit  plus  sur scène durant tout ce temps ?

LOIZZ CHEROCKEE : En m’installant en France, j’ai rencontré Edgar Yonkeu que l’on m’avait présenté auparavant au Gabon. Il m’avait proposé de bosser avec lui mais j’admets qu’à ce moment, j’ai pris peur, je ne me sentais pas de le faire et de plus, j’étais encore en contrat avec Eben. Lorsque je décide donc de partir en France avec mon petit lot de frustrations personnelles par rapport à mon ancien label, je retombe sur Edgar et j’accepte sa proposition. Là,  une autre aventure  commence.  Je passais ma vie en studio, j’ai enregistré un album de plusieurs titres avec des collaborations folles, des stars de France et des Antilles. De cet album est sorti un single intitulé  « FO KE JTE KOZ » qui semblait être prometteur  en France.  Et d’autres  titres ont suivi comme « SOLEIL »,  « JE N’AI PAS LE TEMPS » et « JE T’INVITE »,  sur lesquelles il y a même eu des clips et des versions radios pour NRJ et SKYROCK.

Je vous avoue que jusqu’à  aujourd’hui, je ne m’explique pas ce qui a bien pu se passer dans les moindres détails mais je me souviens juste d’un départ inexpliqué de mon producteur pour le Gabon au moment où tout semblait prendre forme pour la promotion. Problème de sante? Ou autre ? Je n’en savais rien mais je suis restée dans une attente très longue et devant me débrouiller toute seule en France. Je dépendais du contrat avec ma production qui incluait tous les frais de logement et autres, alors  les galères se sont enchaînées. Vu la situation et personne vers qui me tourner, je suis rentrée au pays près des miens. J’ai relancé mon producteur et on a essayé de poursuivre malgré tout ( l’espoir fait vivre m’étais-je dit ! ). Bref, le clip de « JE T’INVITE » a été tourné au Gabon, hélas  la promotion n’a pas vraiment suivi et j’ai plongé alors dans d’énormes travers car s’est ajouté à cela une histoire d’amour catastrophique dans laquelle j’étais. Cette histoire dont j’avais du mal à sortir bouffait ma vie et mon entourage. Et puis,  j’ai subi une succession de décès: mon papa, ma tata ainsi que ma meilleure amie Sapa. Le manque de soutien des amis et autres  liés à tout ça a fait grandir ma frustration, ma tristesse et ma colère. Cela a engendré  une descente aux enfers, ça a été la dégradation totale sans espoir de m’en sortir mais je voulais m’accrocher encore à ma musique.

Tout était en suspend, rien n’avançait, je m’enfonçais de plus en plus et du coup je n’étais même plus assez crédible pour reprendre la musique quand bien même mon producteur était disposé à faire avancer les choses. J’étais hélas en perdition, j’ai été rejetée par tout le monde, personne ne cherchait à savoir quel était le problème de fond. Bien que quelques fois mon producteur a essayé de m’aider et certaines personnes, j’ai été pointée du doigt, maltraitée, sous-estimée sans arrêt et  je m’enfonçais encore et encore me sentant incomprise. J’ai fait des choses qu’il ne fallait pas faire, dit des choses qu’il ne fallait pas dire, pris des choses qu’il ne fallait pas prendre. J’ai dû chercher en moi un moyen pour m’en sortir, trouver le courage, la force  pour y arriver. J’ai puisé tout ça en ma fille, ma mère et en la mémoire de mon père, puis je me suis éloignée une fois que j’allais mieux pour essayer de perdre ma rancœur et ma colère….D’où mon silence.

Loizz Cherockee.
Loizz Cherockee.

GABON CELEBRITES : Avec du recul peut-on dire aussi  aujourd’hui  que ce silence était une thérapie pour toi  afin de donner  un bon  élan  à  ta carrière et faire de toi une meilleure personne ?

LOIZZ CHEROCKEE : Ce fut une totale thérapie. Il m’a redonné goût à la vie et surtout lui a donné un vrai sens et m’a redonné confiance en moi, en mon potentiel musical et m’a appris  à aimer qui je suis. J’étais déjà une bonne personne peut-être un peu trop, sans vouloir me vanter. J’attendais toujours trop des autres et j’ai souvent été très déçue ou j’ai pu décevoir moi aussi  du coup la déception entraîne  dans des travers.

GABON CELEBRITES : ‘‘JE L’AURAIS’’ a été le single ayant annoncé  ton retour parmi  tes fans.  Dans cette chanson, nous remarquons une Loizz Cherockee plus posée  et mûre artistiquement. Quel est le secret de ce changement ?

LOIZZ CHEROCKEE : Déjà, je remercie Edgar Yonkeu,  avec qui on a décidé de repartir sur une collaboration musicale (pour des raisons que j’explique dans ma 1ère interview vidéo), d’avoir choisi le thème qui a inspiré ce titre. Je pense qu’il n’y a pas de secrets mais juste un apprentissage des coups de la vie qui me rendent telle que j’apparais dans ce clip je pense ( smile ).

Loizz Cherockee.
Loizz Cherockee.

GABON CELEBRITES : La vidéo ‘‘JE L’AURAIS ‘’ est sorti le 09 Juillet 2016 et a été très bien accueilli par tes nombreux fans. T’attendais-tu  à   un tel retour positif  de leur part ou tu appréhendais  un peu leur réaction?

LOIZZ CHEROCKEE : Alors du tout!!! Un peu d’appréhension à un moment donné mais je me suis dit « Louise tant que tu l’aimes toi vas-y et n’attends rien, si ça passe ok top, dans le cas contraire ok top pas grave ça ne doit pas t’empêcher de prendre plaisir, d’aimer ce que tu fais et avancer ».

GABON CELEBRITES : Dans cette chanson tu dévoiles ton amour  au mec d’une autre, promettant  le  récupérer  et  l’épouser. C’est ce que l’on appelle chercher les problèmes  Loizz.(Rire).  Parle-nous un peu plus de cette chanson ?

LOIZZ CHEROCKEE : C’est ce que l’on appelle de l’audace ou encore du cran ! C’est ce que tout le monde devrait avoir pour chaque combat dans la vie peu importe lequel… mdr. Mais à vrai dire, j’ai sursauté lorsque Edgar m’a proposé le thème. Je me suis dit en vrai il veut ma mort!! mdr Puis la chanson se crée et au fur et à mesure tu te dis mais oui, il faut en parler et puis  si on ne l’entend pas de la même oreille tant pis purée!!!! Il s’agit d’une histoire d’amour d’abord. Généralement, la femme de la maison ne cherche jamais à connaitre l’histoire réelle ou se remettre en question parce que pour elle c’est logique et n’a même pas à chercher à le savoir vu que ça dépasse son entendement. Pour elle, c’est son homme et forcement c’est celle qui est dehors qui a tort !!! C’est pareil pour la femme qui va voir dehors. Parfois,  même il s’agit d’un couple qui se meurt et se ment à lui-même, on doit en parler bien que cela semble tabou. L’histoire commence simplement sans que personne ne cherche personne parfois,  et quand la grande magie de l’amour opère, tout ce qui est sensé devient insensé de part et d’autre et chacun veut défendre son chocolat ( smile) et accumule les fautes et ça pète, c’est un peu la jungle ! C’est triste mais c’est comme ça, c’est une vraie bataille. Je l’ai vécu il y a très longtemps et j’avoue que c’est galère.  D’ailleurs,  j’avais perdu (lol), mais courage à toutes ces femmes et ces hommes.

GABON CELEBRITES : Y a-t-il  un projet d’album en vue  afin de mieux structurer tout ça ?

LOIZZ CHEROCKEE :  Oui un album est en cours. On prend juste le temps de tout bien faire mais pas trop (lol).

GABON CELEBRITES : Quand pourrons-nous revoir Loizz Cherockee sur  scène  au Gabon ?

LOIZZ CHEROCKEE : Bonne question (smile)! Ce sera une fois mon emménagement complet car la stabilité et le confort de ma famille est plus important que tout.

Loizz Cherockee. Photos credits: VRP PARIS.
Loizz Cherockee. Photos credits: VRP PARIS.

GABON CELEBRITES : Tu résides actuellement à Kigali au Rwanda, pourquoi ce choix ?

LOIZZ CHEROCKEE : C’est l’affectation de mon mari qui crée le déclic mais aussi des projets que je souhaite concrétiser qui m’ont conduit dans ce magnifique pays qu’est le Rwanda. Il y a un truc en plus à kigali qui me prend aux tripes et  musicalement parlant qui me attire ( surprises à venir), donc sans hésitation j’ai sauté sur cette belle occasion de m’y installer.

GABON CELEBRITES : Nous t’avons vu très impliquée  sur les réseaux sociaux  suite à la crise post-électorale au Gabon. Une chanson en collaboration avec  l’artiste Nessa  a été sortie pour la circonstance. Quel est ton message aujourd’hui face  à tout ce qui s’est passé ?

LOIZZ CHEROCKEE : L’ESPOIR  fait vivre , la PAIX totale est possible au GABON , AIMONS NOUS LES UNS LES AUTRES  rien n’est impossible à Dieu.

Loizz Cherockee.
Loizz Cherockee.

GABON CELEBRITES : La fin d’année  approche, que nous réserves-tu musicalement parlant ?

LOIZZ CHEROCKEE : Surprise surprise, motus et bouche cousue.

GABON CELEBRITES : As-tu un dernier message à adresser à  nos lecteurs et lectrices ?

LOIZZ CHEROCKEE : Merci pour tout votre soutien, vos encouragements, votre honnêteté, votre patience et votre attachement un gros mouuuack !

GABON CELEBRITES : Nous  sommes au terme de notre entretien, merci Loizz Cherockee d’avoir répondu à  nos questions et nous te souhaitons  que du bonheur pour  ta carrière.

LOIZZ CHEROCKEE : Un gros merci à vous !!! J’ai pris un réel plaisir à répondre à vos questions qui m’ont permis de me livrer un peu plus. Merci GABON CELEBRITES, des plateformes telle que la vôtre sont à féliciter, bonne route.




Facebook Comments