Lecture en cours
Mey’Dji la nouvelle pépite de Sykon prod

Mey’Dji la nouvelle pépite de Sykon prod

C’est sans doute sa prestation en 2003 au lycée Paul INDJENDJET GONDJOUT lors d’une campagne de sensibilisation sur le VIH qui constitua le déclic pour celle qui ne sera plus jamais regardée comme avant. Ce jour-là, Mey’Dji, sous les encouragements de sa sœur aînée, séduisit tout son lycée mais aussi Annie Flore Batchiellilys qui, présente, tombe sous le charme de l’apprentie chanteuse. La prêtresse du chant gabonais lui donne l’opportunité d’intégrer son école de chant : elle désire par ce geste donner à la jeune pépite l’occasion d’améliorer son talent encore à l’état brut.

La formation s’avère  payante : Mey’Dji intègre par la suite le groupe Noir Ebène, un groupe vocal composé de quatre jeunes femmes. S’en suit pour ce quatuor féminin de nombreuses prestations dans Libreville en 2005 lors d’événements tels que ‘’Les tournés du Tremplin ‘’ initiées par Elisabeth Ogoula ou encore ‘’ Les soirées Diyendo Elisav ‘’ organisées à l’Institut français.



Des showcases dans des boites de nuit librevilloises et des prestations ici et là permettent à la jeune chanteuse de côtoyer des gros noms de la musique gabonaise à l’instar de Didier Dekokaye, Macy Illéma, le groupe de Rap Moudja soldiers, Queen Koumb ou encore BoBo du groupe Scen’Art. Bientôt Mey’Dji signera avec la structure Wimbil studio et participera à la compilation intitulé SOBN vol2 avec deux titres de son cru : « Mwane mane », une reprise de Mack Joss et « J’explose » .

A lire aussi

Désormais sous la houlette de Sykonprod, cette étudiante en Psychologie à l’université Omar Bongo est plus que jamais décidée à s’imposer sur la scène nationale mais aussi internationale : SykonProd prévoit, à cet effet,  un album dans un proche avenir et des vidéos clips de bonne facture pour propulser cette Librevilloise née le 26 juin 1988 encore plus haut.




Commentaires Facebook

Copyright (c) 2013 - 2019 Powered by Hevron Roger

Défiler vers le haut
error: Contenu protégé