Dans un écosystème aussi peu favorable, peu d’artistes peuvent se vanter d’une longévité pareille. Arnold Djoud fait  partie de cette caste d’artistes qui traversent le temps et qui riment avec les tendances.

Que ce soit dans les fêtes d’anniversaire, les dance floors des boîtes de nuit en passant par les soirées de mariage, Arnold Djoud fait aussi bien danser les petits que les grands et cela depuis 25 ans.

Le 25 août prochain, le meilleur artiste Variété aux Balafons Awards 2007 célébrera ses 25 ans de carrière. C’est le bon moment pour revenir sur quelques dates qui ont fait l’homme et le chanteur hors pair qu’il est.

 

La rencontre avec le King de la Pop

Combien de musiciens peuvent se targuer d’avoir joué en privé pour le King de la Pop Michael Jackson ? En février 1992, encore adolescent, Arnold Djoud jouait déjà devant la plus grande star de la musique. Sans noter le succès immense qu’il connaissait déjà avec  “Les enfants du monde”.

Le pari d’une carrière solo

En mai 1993, le jeune artiste se lance seul dans la cour des grands et sort son tout premier album “Ntcho”. le titre “Tendresse” par exemple fait la joie de nombreux mélomanes.

Nommé Ambassadeur pour la paix

Le 11 septembre 1999, le jeune chanteur est nommé Ambassadeur de L’UNESCO pour la paix. Une consécration qui vient démontrer les valeurs que représentait l’artiste à travers son oeuvre artistique.

Le titre de la consécration

En décembre 2000, c’est une consécration de plus. Le titre “Elone 2000” est un gros succès. Le Gabon et les pays voisins s’emballent. Ce titre faisait partie d’un disque de deux chansons qui reste jusque aujourd’hui le disque le plus cher de l’histoire de la musique gabonaise. Deux morceaux vendus pour 13.000 FCFA, “Elone 2000” est aujourd’hui un classique de la musique gabonaise.

Artiste engagé

Depuis décembre 2004, Arnold Djoud est l’homme derrière et devant la scène du spectacle dédié aux enfants, “Gabon Noël Show”. Un concert populaire pour les enfants et des actions caritatives dans les hôpitaux et orphelinats. Il est depuis un bon nombre d’années un fervent acteur de la lutte contre le Sida et sensibilise les populations grâce à sa musique.

L’hommage

En septembre 2003, il est l’instigateur de la chanson hommage à Serge Egniga. Cette chanson reste l’une des plus belles collaborations de la musique gabonaise.

Artiste récompensé

En 2007, c’est aussi la consécration aux Balafon Music Awards. Cette année, Arnold Djoud est proclamé meilleur artiste Variété du Gabon.

Le concert des 25 ans de carrière

Pour célébrer ses 25 ans de carrière, Arnold Djoud prévoit un grand concert durant lequel il revisitera tout son répertoire puis 14 dates à travers le Gabon pour permettre à ses nombreux fans de l’intérieur du pays de vivre cet événement.

Le chanteur rendra aussi hommage à une icône de la musique gabonaise, le regretté Pierre Claver Zeng, pour qui il a une grande admiration. Un hommage déjà manifesté par la reprise d’un de ces titres “Nkoum Ekeign” faisant partie de son tout dernier E.P de quatre titres.

 

Facebook Comments
PARTAGER