Lecture en cours
Au cœur de Catharsis, le dernier EP de Ya Minko

Au cœur de Catharsis, le dernier EP de Ya Minko

Avez-vous besoin de purifier vos passions ? Êtes-vous prêt(e) à faire un voyage introspectif pour libérer votre corps et vos pensées de leurs impuretés ? Si c’est le cas, « Catharsis » est sans doute le bienvenu pour vous. C’est du moins de cette manière que Ya Minko présente son nouveau projet.




Il est souvent difficile de savoir en amont ce que va nous proposer Ya Minko à chaque fois qu’il sort une œuvre. Tant l’artiste est toujours en quête de nouvelles sonorités et n’hésite pas à expérimenter de nouveaux univers. Chanté en anglais et français, ce sont 4 titres qui s’offrent à nous pour une bonne séance d’écoute.

« Envie de partir, me retrouver où tu es, mais ça, ça n’a aucun sens, à part si là-bas tu m’attends aussi » c’est avec ces paroles que débute le projet avec le titre Chambres vides. Produite par Mantra, la chanson évoque sans doute une séparation difficile qui semble laisser encore place à un espoir. C’est une chanson au tempo doux qui invite à revisiter les souvenirs d’une romance.

Pour le second titre, Mais Non, on retrouve une nouvelle fois Mantra à la production. C’est une chanson consolatrice qui vient juste après la douleur provoquée par ces chambres qui n’inspirent plus que le vide. Elle invite aussi à l’acceptation des moments difficiles, de ne pas résister car ces moments font partie de la transition idéale au processus de catharsis. Un titre qui nous rappelle l’aisance que le rappeur a à performer à la fois dans la langue de Molière que celle de Shakespeare. Cette chanson est un bijou.

Dans ce troisième titre produit par Masked Man et dont le mastering a été confié à Conrad Osipowicz, le rappeur semble ne pas pouvoir tout lâcher. Malgré la douleur, il insiste sur l’amour qu’il éprouve pour celle qui s’est déjà éloignée de lui. Still évoque cette période post-séparation qui empêche de s’engager une nouvelle fois. Cette période qui malgré tout nous fait faire des milliers de scenarii espérant un happy ending. Cette chanson nous fait penser un peu à du Craig David.




Avec Velour, c’est l’âme purifiée et guérie. Le rappeur renaît et sublime son art avec une nouvelle énergie. Cela se ressent même dans la chanson. Le flow est plus vif, il rappe. ‘’Je suis en mission pour décrocher la vie que je veux, je l’ai appris d’une personne très impatiente que j’aimais et qui a décidé de faire son chemin toute seule ». Produit par Fenix Beats, le rappeur révèle aussi dans ce titre que la solitude, la douleur, la séparation lui ont permis de se surpasser.

En définitive, ce qui est toujours intéressant avec Ya Minko c’est l’inconnu auquel il faut s’attendre. L’artiste nous présente depuis quelques années déjà du style, une musique différente et personnelle. Cela permet de se déconnecter de ce que proposent la majorité des rappeurs gabonais actuellement.

Commentaires Facebook

Copyright (c) 2013 - 2019 Powered by Hevron Roger

Défiler vers le haut
error: Contenu protégé