Lecture en cours
BORELSON – ‘‘ Bug In The Program (#BITP) ’’

BORELSON – ‘‘ Bug In The Program (#BITP) ’’

A la base, un bug (informatique) est fait pour être corrigé/réparé, mais Borelson semble avoir donné une nouvelle tournure à ce mot. Dès les premières rimes de son dernier morceau, il annonce tout de suite la couleur : « I’m a bug In the program, nobody can fix me/ Why put some labels, no boxes can fit me » (traduction : « Je suis un bug dans le programme, personne ne peut me réparer. Pourquoi me catégoriser, je n’entre dans aucune case… ». Ce morceau, ou plutôt cette pièce musicale, composée par Borelson lui-même (et une touche additionnelle du beatmaker Akuji, qui a déjà produit CSF de Borelson) est un mélange de paroles rap, sur fond de musique classique avec un solo de percussions africaines en plein milieu.

Le rappeur Borelson.
Le rappeur Borelson.

Le coté musique classique est renforcé par la présence d’une chanteuse lyrique (Narimène), dont la voix magnifique et puissante transporte (dans un autre monde), notamment lors de son solo. Visuellement, nous avons droit à des images d’archives et d’actualités  qui permettent de faire un parallèle entre des paroles  vives, et certains évènements passés ou présents mais qui résonnent toujours : de Malcolm X au philosophe indien Jiddu Krishnamurti, des conflits au Congo aux noirs de plus en plus victimes de violences (parfois fatales) policières aux Etats-Unis, ou encore la récente crise migratoire en Europe.

Borelson.
Borelson.

 Etre un « ‘bug’ dans le programme » serait-ce donc avoir les yeux ouverts sur ce qui se passe à travers le monde ? La fin du clip vidéo apporte une réponse en offrant une définition de cette expression, puis en montrant un ensemble d’hommes et de femmes qui représente le mouvement #BiTP : Il s’agit de prendre le temps de se questionner afin de se définir soi-même […] et d’avoir l’esprit ouvert, les yeux ouvert sur le monde et l’univers, en étant conscient… Le spectateur est laissé avec la possibilité de joindre le mouvement s’il le souhaite. Borelson à travers cette pièce aux multiples influences et bien orchestrée, a su oser et créer une œuvre originale, différent de ce qu’on a pu entendre de lui jusqu’à présent.

Commentaires Facebook

Copyright (c) 2013 - 2019 Powered by Hevron Roger

Défiler vers le haut
error: Contenu protégé