We Eat Africa – Le Chef Anto réunit les plus grandes cheffes...

We Eat Africa – Le Chef Anto réunit les plus grandes cheffes à Dakar

Du 24 au 28 avril 2019, la Teranga a accueilli la 2ème édition de We Eat Africa Festival, initiative du magazine Afro Cooking et du Chef Anto. Pour cette édition qui avait lieu sur le continent, la Gabonaise a souhaité mettre à l’honneur d’autres femmes évoluant dans le milieu culinaire. 

Aujourd’hui les femmes cheffes d’Afrique ou des Caraïbes sont encore méconnues du grand public et bien souvent sous-estimées; pourtant, celles-ci sont à l’œuvre depuis de nombreuses années dans les milieux de la haute gastronomie ou de la restauration rapide. Avec cette nouvelle édition, le We Eat Africa Festival a fait la part belle à des entrepreneures qui gagnent à être célébrées.

Après une première édition réussie à Paris en juillet 2018, à travers ce festival, Afro Cooking, le magazine des cuisines noires, poursuit son objectif de valoriser les différentes cultures culinaires de l’Afrique avec un accent particulier sur leur caractère sain et équilibré.

Premier partenaire de cette édition africaine, les menus du restaurant et du bar du Novotel Dakar ont été remaniés par des cuisinières amoureuses des produits du terroir africain.

Organiser We Eat Africa s’inscrit dans cette continuité logique qui me tient à cœur de populariser les cuisines d’Afrique dans les cultures européennes mais aussi dans les cultures noires, car j’ai remarqué qu’entre africains, nous ne connaissons pas toujours ce qu’est la gastronomie du pays voisin.

Le Chef Anto, cheffe, consultante culinaire et fondatrice du festival

 


Alors que traditionnellement dans les cultures africaines la cuisine est une affaire de femmes, le secteur de l’art culinaire n’échappe pas au manque de représentativité. Les métiers, les postes à responsabilité sont occupés majoritairement par des hommes. Pour répondre à cette problématique et susciter des vocations, We Eat Africa Festival a organisé une conférence-débat sur le thème « La place de la femme dans la cuisine africaine : Quel avenir dans l’entreprenariat ? ».

 

Jessica Allogo, Fondatrice de la marque de confitures Les Petits Pots de l’Ogooué

Plusieurs autres événements tels que des ateliers culinaires ou un Pop Up store ont permis aux Dakarois et Africains de la ville de découvrir des productrices et entrepreneures mettant en valeur le terroir africain.

Cette 2ème édition a été un beau succès qu’on verra probablement se reproduire dans d’autres capitales africaines.

 

 

 



Facebook Comments
PARTAGER