Entretien avec Aisha Yamav de la mini série Parents mode d’emploi

Entretien avec Aisha Yamav de la mini série Parents mode d’emploi

La version africaine de Parents mode d’Emploi est un franc succès. Diffusée sur Tv5 et sur Kanal7, la mini-série a séduit le public dès les premiers épisodes. Réadaptée par la réalisatrice et scénariste Samantha Biffot, Parents mode d’emploi raconte  le quotidien du couple Koumba, formé par Magloire le père, interprété par le célèbre humoriste Omar Defunzu et celle qui fait l’objet cet entretien, la charmante et talentueuse Aisha Yamav qui joue le rôle d’Edith, la mère.

 



Bonjour Aisha YAMAV,  c’est un plaisir pour nous d’engager cet entretien avec vous, comment vous portez-vous ?

Tout le plaisir est pour moi, merci à vous de m’accorder cet entretien.

Vous cartonnez dans la série Parents mode d’emploi. Tout d’abord, parlez-nous de ce projet. Comment vous êtes-vous retrouvée là ?

Dans ce projet, j’incarne le rôle d’une jeune femme instruite, mère de trois enfants, ayant fait ses études à l’étranger et qui, contrairement à son mari Magloire, est beaucoup plus tolérante en ce qui concerne l’éducation de leurs enfants.

J’avais déjà travaillé sur quelques projets avec la réalisatrice de Parents mode d’emploi auparavant ; j’ai donc été contactée par son assistante afin de passer le casting comme beaucoup d’autres comédiennes et quelques jours plus tard on m’annonçait que j’avais le rôle.

Avant le tournage, avez-vous regardé la version originale française ? Cela vous a-t-il aidé dans la construction de votre personnage ?

Je n’avais jamais regardé la série auparavant.  Je ne connaissais pas le personnage de la version française. J’ai appris à incarner le personnage d’Edith au fil des épisodes grâce à l’histoire et aux recommandations de la réalisatrice.

C’est un personnage attachant  de par son humour, l’amour  qu’elle porte à ses enfants et à son mari. Mais aussi, je dois dire que c’est un  personnage auquel je m’identifie car je suis moi-même une mère partagée entre tradition et modernité.

aisha 1

Vous donnez la réplique à une grande figure de l’humour et du petit écran gabonais. Qu’est-ce que cela fait de travailler avec Omar Defunzu ?

Omar Défunzu est une personne que j’admire, très professionnelle et de bons conseils. Au départ, il m’était difficile de me concentrer car j’étais très impressionnée à l’idée de travailler avec cette grande icône du rire. La collaboration s’est faite avec succès.

Avez-vous beaucoup ri avec lui sur le plateau ?

Je n’arrêtais pas. Nous avons travaillé dans une ambiance sympathique et conviviale.

Vous jouez sous la direction de Samantha Biffot, une réalisatrice qui s’affirme de plus en plus sur la scène gabonaise et internationale. Comment s’est passé le travail avec elle sur le plateau ?

Samantha BIFFOT est une perfectionniste et passionnée. Elle tient à mettre en valeur ses idées et à les transmettre aux acteurs ; elle n’était satisfaite qu’après la matérialisation de ces dernières.  Elle a su tirer le meilleur de chacun de nous.

 

« Pour moi l’éducation traditionnelle est la limite des libertés permises par l’éducation dite moderne »

 

Parents mode d’emploi, c’est l’univers quotidien d’une famille gabonaise ou africaine. Que pensez-vous du couple de parents que vous formez avec Magloire à l’écran ? Vous paraît-il conforme à la réalité d’aujourd’hui ?

De nos jours, on rencontre des couples tradi-modernes formés d’un Magloire et d’une Edith; des couples totalement modernes ou totalement traditionnels. Mais  la génération actuelle, dont je fais partie, opte plutôt pour une éducation plus moderne que traditionnelle.

Cependant, je pense que dans toutes choses, on a besoin d’instaurer des règles et des limites et pour moi l’éducation traditionnelle est la limite des libertés permises par l’éducation dite moderne.

aisha3

Quels sont vos projets à venir ? Une nouvelle saison de Parents mode d’emploi est-elle prévue ?

L’aventure Parents mode d’emploi était pour moi une expérience enrichissante et extraordinaire, qui j’espère se poursuivra. Pour ma part, je compte bien évoluer dans  ma carrière d’actrice et certainement en faire un second métier.

Nous arrivons au terme de cette interview. Merci Aisha YAMAV de nous avoir accordé un peu de votre temps. 

Merci à vous.

 

 

Photo crédits : Parents mode d’emploi, Aisha Yamav

 

Facebook Comments