Exposition « Regards de masques » à l’Institut français du Gabon

Exposition « Regards de masques » à l’Institut français du Gabon

Si vous cherchez un moment de culture et d’immersion dans le Gabon des années 70-80, l’exposition « Regards de masques » du photographe Pierre Amrouche est un rendez-vous à ne pas manquer.



Une nouvelle salle d’exposition pour l’Institut français

Organisée du 23 octobre au 25 novembre, cette exposition qui met en lumière des visages et masques du Gabon est à voir dans la nouvelle salle d’exposition de l’Institut français.
Celle-ci a été inaugurée pour l’occasion lors du vernissage de l’exposition le 23 octobre dernier et servira à l’avenir, à exposer des œuvres et de nombreux artistes.

Les arts du Gabon mis à l’honneur

La volonté de l’Institut français, en offrant cette exposition de Pierre Amrouche, est de faire écho au Musée du Quai Branly à Paris où se déroule actuellement l’exposition « Les forêts natales – Arts d’Afrique équatoriale atlantique ».

Une exposition de grande envergure qui offre un panorama des principaux styles artistiques de la région équatoriale; de la puissance plastique des Fang à l’élégance naturaliste des Punu.

Pierre Amrouche, expert des arts africains

« J’attache plus d’importance aux visages amis qu’aux seules photos de masques, et ses visages sont autant, sinon plus, des masques, et leurs regards « des regards de masques », qu’ils soient ou non soulignés de fards ou nappés de kaolin. »

Le photographe est un amoureux de l’Afrique et de ses arts. Depuis des décennies, il sillonne le continent à la recherche d’œuvres, de personnes qui traduisent ce que l’Afrique a de plus beau dans l’univers artistique.

Spécialiste de l’art africain, Pierre Amrouche a rédigé de nombreux catalogues de collections et des articles sur les arts primitifs. Il participe également à l’exposition « Les forêts natales » du Musée du Quai Branly.

L’entrée à l’exposition « Regards de masques » est gratuite.

Facebook Comments
PARTAGER