Lecture en cours
Sir Okoss : “l’artiste slameur est un artiste complet, un créateur d’univers par son verbe. Il faut le respecter”

Sir Okoss : “l’artiste slameur est un artiste complet, un créateur d’univers par son verbe. Il faut le respecter”

La 3 ème édition des PlayOffs du Slam connaît déjà un énorme succès bien avant même son apothéose. Propulsée par la radio Urban FM, sous la houlette d’Eloughou Zame aka Sir Okoss, notre rédaction a pu interviewer le rappeur, animateur et MC pour parler de cet évènement qui magnifie la Poésie Slam.




Les Playoffs du Slam sont un évènement qui occupe désormais une grande place au sein du paysage culturel gabonais et continue d’attirer beaucoup de participants. Comment vivez-vous cet attrait des jeunes gabonais pour cette discipline ?

Une 3ème édition qui nous fait prendre conscience que la Poésie Slam occupe désormais une place indéniable et importante dans l’univers artistique Gabonais. Rappelons que nous avons la 1ère compétition qui contient 32 poètes. Le nombre à lui seul veut déjà énormément dire entre nos prétentions organisationnelles et les participants qui se lancent dans cette aventure. C’est définitivement la compétition de slam la plus prestigieuse D’Afrique.

 

Cette édition se déroule pendant une période assez compliquée due à la Covid 19. Comment se passe l’organisation d’un tel évènement dans des moments pareils ?

Cette édition est de retour après une année de pause due à la pandémie de la COVID 19.
Nous avons tenu à l’organiser tout en étant en adéquation avec les mesures sanitaires édictées par le gouvernement.
C’est un format assez confidentiel dans le sens où, bien qu’un tournoi de slam de poésie n’est rien sans auditoire, nous avons stratégiquement proposé des places sous réservation.
Les moments restent tout de même magiques et nous assistons à une 3ème édition riche en verbe et en émotion.

 

 

Au-delà du titre et de la  belle somme d’argent que va remporter le MVP, y aura–t-il autre chose de prévue pour le lauréat qui n’a pas été forcement annoncé. Un album ? Un accompagnement artistique par exemple ?

Comme les éditions antérieures, les 32 poètes ont droit à l’enregistrement d’un slam comptant pour une compilation emmenée par Urban FM & TROMATIX. En ce qui concerne le MVP (Most Valuable Poet), il bénéficie d’un an d’accompagnement sur sa carrière selon sa direction artistique. Cela s’ajoute donc à la somme de 500.000 FCFA qu’il remporte à l’issue de la compétition.

 

Les demi-finales et la finale approchent, que vont rechercher les membres du jury lors de ces deux dernières étapes ? Et à quoi pourrait s’attendre le public ?

Le Jury s’attend toujours à ce qui fait un bon slam : Écriture. Diction. Performance et Émotion. Voilà les missions que doivent remplir les slameurs. Le jury s’attendra certainement à voir sa sensibilité être touché par les textes. C’est à ce niveau que sortent les bonnes notes (rires). Quant au public, il s’attend à un GRAND moment de poésie libre.



Grâce à des initiatives comme la vôtre le Slam connaît de plus en plus une forte visibilité. Comment voyez-vous la discipline dans quelques années ?
Au commencement était le verbe. J’ai pour habitude de dire que le premier Slam fut “Que la lumière soit”. Nous parlons d’une discipline sujet au verbe et ses vibrations. Nous parlons de l’oralité dans un manteau urbain.
La Poésie Slam est l’outil de joute oratoire, mais le spoken word est la facette carriériste du slam. L’artiste Poète/Slameur est un artiste comme tous les autres. Ces mouvements, concours etc, visent à démontrer aux amateurs d’arts que le Slam a bien sa place dans les arts nobles qui méritent de vivre.
L’artiste slameur est un artiste complet, un créateur d’univers par son verbe. Il faut le respecter.

 

Merci de nous avoir accordé cet entretien. Souhaiteriez-vous ajouter quelque chose ? 
Merci à tous, et à vous. “Pas naïfs jusqu’à se demander de quoi l’avenir est fait. Mais savoir si l’histoire va retenir les vrais.”

 

 

 

Commentaires Facebook

Copyright (c) 2013 - 2021 Powered by Hevron Roger

Défiler vers le haut
error: Contenu protégé