Now Reading
Clovis Nzong : « Je suis plus que jamais plein de vie »

Clovis Nzong : « Je suis plus que jamais plein de vie »

Révélé au public par son clash sur les réseaux sociaux contre les internautes ivoiriens, Clovis Nzong s’impose aujourd’hui sur la toile avec ses multiples vidéos. Incompris par certains, adulés par d’autres, le jeune homme est souvent décrit comme étant un personnage controversé. Mais qu’en est il exactement ?

Interviewé avant son accident survenu le 17 septembre dernier, l’humoriste/vloggeur, un brin taquin, avait décidé de nous livrer son parcours . Une interview dont la publication avait été repoussée pour permettre au jeune homme de se remettre de cette frayeur et s’exprimer enfin sur l’accident qui a failli lui coûter la vie.

 

Qui est Clovis Nzong ?

Clovis Nzong est un blogueur, cinéaste et modèle photo très influent, sollicité par de grandes entreprises.

Comment définissez- vous votre travail ?

De toutes mes activités, être cinéaste est celle qui me passionne le plus. C’est un travail qui demande beaucoup d’intelligence et de créativité. Reprendre des hits musicaux et des scènes de films tout en y ajoutant ce côté « NZONG » c’est de l’art au sens propre du terme.

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans ces activités ?

Déjà, pour faire ce que je fais il faut avoir une certaine confiance en soi car il n’est pas donné à tout le monde de faire des parodies musicales; d’ailleurs c’est une première en Afrique. Je ne le fais pas seulement dans le but de faire rire, mais aussi de promouvoir la musique africaine et être l’ambassadeur du Gabon dans toute l’Afrique à travers mon art.

« Bachelor » – Parodie de la célèbre émission américaine. Une télé-réalité lancée prochainement par Clovis Nzong et Wimbo Production.

Ne craignez-vous pas que vos clashs répétitifs sur les réseaux sociaux vous rattrapent dans la vie réelle ?

Lorsque l’on est une personnalité publique évoluant dans le showbiz, on est toujours confronté à ce genre de situation. Mon clash avec la Côte d’Ivoire n’était qu’un mal entendu. A présent ce sont mes frères, je les aime beaucoup et je pense qu’ils m’aiment bien aussi.

Vivez-vous vraiment de votre art?

Oui, je gagne très bien ma vie grâce à mon art.

« Je veux dorénavant faire le maximum de bien possible »

Pourquoi avoir accepté d’être l’ambassadeur d’un restaurant peu connu ?

J’ai accepté d’être l’ambassadeur du restaurant Rapid’foods tout simplement parce que j’ai énormément d’admiration pour le propriétaire qui est également un ami et aussi l’un des meilleurs entrepreneurs d’Afrique. Travailler avec lui n’est que bénéfique pour ma carrière.

A lire aussi

Pouvez-vous nous raconter comment s’est déroulé votre accident et surtout, que ressentez-vous après avoir frôlé la mort ?

Je me baladais dans ma cité comme à l’ accoutumée dans la zone Haut de Gué-gué/Kalikak. J’ai traversé pour rejoindre l’autre côté de la rue mais j’ai marqué un arrêt au milieu de la route lorsque j’ai entendu une personne m’interpeller. C’est là que le pire a failli arriver. Honnêtement on m’a raconté la suite.

Pour ce qui est de mon ressenti, je suis reconnaissant envers Dieu et plus que jamais plein de vie. Je veux dorénavant faire le maximum de bien possible car on ne sait pas de quoi demain sera fait.

Don de Clovis Nzong et Nephtali Nalick à l’orphelinat Arc-en-ciel le 30 septembre 2019 | ⒸC.Nzong/Facebook

Pourquoi pensez-vous que vous divisez autant les internautes ?

Je divise autant d’internautes car je pense être un incompris. Je les comprends, c’est une nouveauté ce que je fais. C’est le soutien incontestable de la « Russie » qui me permet de continuer d’exercer mon art et pour ça je les remercie. Nous allons conquérir le monde. Le Tsar !

 

Image à la Une : ⒸGraine Picture



Commentaires Facebook
Quelle est votre réaction?
HEIN?
0
SUPER
11
TRISTE
0

Copyright (c) 2013 - 2019 Powered by Hevron Roger

Défiler vers le haut
error: Contenu protégé