‘Le gabon va mal et on ne fait rien à part se...

‘Le gabon va mal et on ne fait rien à part se plaindre dans les coulisses ‘ ; Latchoo

L’ex membre du groupe Lafuente, Latchow qui prépare actuellement son premier album solo au Maroc a accordé quelques minutes de son temps à Gaboncelebrités pour un entretien exclusif. Une rencontre qui nous a emmené a découvrir une autre face, plus engagée du crooner ou lover que le public africain connait de lui.

Gabon Célébrités: c’est un plaisir Latchoo de te recevoir pour cet entretien que tu as bien voulu nous accorder. Pour commencer comment tu vas ?

 Latchoo : Je vais super bien Grace à Dieu merci.

 G.C : Tu avais disparu des radars pendant un moment, les raisons ?

 Latchoo : Jétais au Maroc  et j’y retourne même pour préparer mon premier album solo.    

 G.C : Tu fais la promo d’un nouveau single qui tourne actuellement sur les ondes et qui a pour titre « Plus fort que ton gouvernement », pourquoi l’avoir fait en version RAP et de quoi s’agit-il ?

 

Latchoo : PLUS FORT QUE TON GOUVERNEMENT,  j’ai préféré faire ce son Rap parce que je trouve que c’est la discipline appropriée pour exprimer ce que j’avais à exprimer c’est à dire le ras-le-bol, la colère dire ce que je pense du gouvernement et d’une catégorie de personnes qui vivent dans l’aigreur, la jalousie, la calomnie.  

 G.C : Dans cette chanson, on ressent un Latchow en colère, différent de l’artiste love que tu nous as toujours habitué…

 Latchoo : Comme je dis dans le texte plus que marre, plus qu’assez de faire semblant, tous les jours le Gabon va mal et on ne fait rien à part se plaindre dans les coulisses danser et faire semblant,  d’encourager ces tocards de dirigeants quand ils se pointent quelque part. Il faut appeler le chien par son nom et dire ce qu’on pense vraiment et arrêter d’être comme des marionnettes, et ceux qui jalousent, calomnie leurs frères qui se battent et veulent s’en sortir dans le combat juste par jalousie c’est tellement nul, le pays va mal ce qui les intéressent c’est le petit Latchow du kwatt qui se bat pour représenter et s’en sortir pour ouvrir les portes. Si ce n’est pas rigolo ça.

G.C : Quelle solution face à tout ce que tu dénonces dans cette chanson ?

 Latchoo : En réveillant mes frères par exemple. Moi je ne voterai jamais tant que je n’aurai pas la ferme conviction que les élections sont transparentes et légale de A a Z. Je ne me ferais jamais acheter pour voter pour ne citer que ça, juste pour dire réveillez-vous le pays va mal et on ne mérite pas ça, car cette terre qui nous appartient est tellement riche qu’on peut même payer les animaux.

 G.C : Parle nous un peu plus de ton projet d’album

 Latchoo : Je fais une banque de sons après je déciderais combien de sons sortiront pour cet album.

 G.C : Des collaborations éventuelles sur cet album ? Si oui lesquelles ?

 Latchoo: Pour des collaborations je cogite encore.

 G.C : Ce sera ton 1er album en tant qu’artiste solo, quelles sont tes attentes par rapport à cet album ?

 Latchoo : Qu’il me fasse vraiment connaître internationalement comme je suis connu au Gabon

G.C : Cela fait déjà un bon moment que tu as décidé d’entamer une carrière solo, pourquoi avoir quitté  le duo que tu formais dans LA FUENTE ?

 Latchow : La Fuente ne m’arrangeait plus du tout.

 G.C : Quelle est le meilleur souvenir que tu gardes de ton passage dans LA FUENTE ?

 Latchoo : Notre signature à ÉBÈN.

 G.C : Peut-on envisager un retour de La FUENTE un jour ?

la fuente

 Latchoo : Travailler avec Styve dans des collaborations oui… retour de La Fuente dans des prestations oui bien sûre mais reprendre le groupe non.

  G.C : Qu’est ce qui distingue Latchow des autres artistes ?

 Latchoo : Latchow fait partie de ces artistes qui veulent toujours apporter quelque chose dans la vie des autres, sensibiliser, éduquer, apprendre à aimer, à pardonner, donner de l’espoir, le courage etc. Latchow sert la musique, il apporte le réconfort, la joie, un peu de bonheur…dans cette vie pleine de sueurs, de larmes et de désespoir dans la vie des Hommes.

 G.C : Lors de ta prestation sur scène au stade de nzeng-ayong pour le soutien aux Panthères du Gabon pour la C.A.N, tu as dis faire l’objet de murmures d’un certains nombre de personnes t’accusant d’etre un coureur de jupons, détournant les femmes d’autrui…Dis nous en un peu plus ?

 Latchoo : Coureur de jupons, tirer sur tout ce qui bouge, milles gos etc. C’était moi je dis bien c était, mais bon je fais tout pour devenir quelqu’un de meilleur.

 G.C : A-t-on avis ce type de Kongossa peut-il être néfaste pour ta carrière ou au contraire cela augmente encore davantage ton buzz auprès du public ?

 Latchoo : Tout est bien et tout est mauvais. Le Buzz je n’en cherche pas mais plutôt je sais que je dois craindre Dieu. Pour répondre à la question ça entraîne plus de Buzz, mais aussi d’avantage de jalousie et d ennemis.

 G.C : On arrive presque à la fin de cet entretien, que peut-on te souhaiter pour cette nouvelle année 2015 ?

 Latchow :Bats toi panthère ne baisse pas les bras, on devient fort parce qu’on a beaucoup perdu  que Dieu benisse le Gabon LATCHOW est une PANTHÈRE.

 G.C : Un dernier message a l’endroit de tes nombreux fans ?

 Latchoo : Merci à tous mes fans je vous salue poliment je sers la musique pour égailler vos vies, vous donner de l’espoir, vous aider à avoir du courage mais je ne suis qu’un instrument, car Dieu est celui qui m’utilise alors j’espère que la musique que Dieu m’inspire adoucit vos mœurs, ne priez que Dieu et vous verrez sa gloire, Dieu vous garde au nom de Jésus.

 G.C : merci encore Latchow, et bonne suite pour ta carrière.

 Latchoo : C’est moi qui vous remercie d’encourager les artistes gabonais, un seul Dieu un seul amour Dieu vous garde longue vie à GABON CÉLÉBRITÉS.

Facebook Comments
PARTAGER