LE PRIX DE LA TRAHISON de Melchy Obiang. Un nouveau record pour...

LE PRIX DE LA TRAHISON de Melchy Obiang. Un nouveau record pour le box-office Gabonais. (Review)

‘’ Numbers don’t lie ‘’ (les chiffres ne mentent pas) disent les anglicistes. Trois dates qui ont encore confirmé que les studios Montparnasse est l’une des maisons de production sur laquelle pourrait se poser les espoirs de la naissance d’une potentielle industrie du cinéma Gabonais.

Trois jours ont été donné aux Librevillois pour découvrir la dernière œuvre du prolifique réalisateur Melchy Obiang et le Komo  s’est avéré être plus petit pour accueillir les nombreux cinéphiles.

Les deux premières projections se sont déroulées le vendredi 7 aout 2015. Dès 17h:00 un énorme embouteillage aux abords de la salle sonnait déjà l’ampleur de l’événement. Les premiers fans ont eu accès à la salle dès 18h30 environ .19h 30, début de la première projection, les places assises ,pas assez,  les organisateurs ont du à ajouter des chaises  dans les couloirs de passage.

public

‘’Le Prix de la trahison ‘’ est un cocktail du quotidien vécu dans plusieurs familles gabonaises. Le drame, l’infidélité, les croyances, le mysticisme, le mensonge et la vengeance, l’amour .L’histoire de trois couples qui ont des amis en commun et se retrouvent dans des situations embarrassantes conduisant au drame. Le réalisateur nous a une nouvelle fois plongé dans cette réalité que certaines personnes semblent ignorées mais qui est bel et bien là.

Des points forts sont à noter lors cette première au niveau de la salle .À part le surnombre dans la salle qui traduit ici le succès même de cet événement ignorant même les mesures de sécurité , cette projection du point de vue technique fut d’une bonne qualité. La climatisation, malgré ce grand nombre était au point .Un très bon écran est une qualité sonore impeccable.

Côté film, Melchy Obiang prouve et confirme son évolution en nous livrant un film de très bonne qualité .Des scènes très simples et remplies de sens. On notera entre autres l’énorme utilisation du travelling dans plusieurs scènes accompagnant la narration de ce film. Un casting (distribution) de très bon niveau. Les comédiens ont parfaitement interprété leurs rôles ne laissant pas le public insensible qui réagissait à chaque scène.

public 11

Nous avons aussi noté quelques points négatifs lors cette première sortie. Nous espérons que les studios Montparnasse et l’organisateur de cet évènement  améliorent cela. Certes le film fut  un succès mais sa durée d’environ 3h30 min serait un peu trop longue. L’absence totale de la bande sonore gabonaise est à souligner aussi. Après du Chindinma, c’est Yemi Alade et Lab’l qui ont bénéficié d’une bonne promotion gratuite sur ce long métrage

Coté organisationnel, quelques couacs sont à noter. Il y n’a eu plus de billets vendus que le nombre de places disponibles dans la salle. Mettre des chaises dans les couloirs de passage n’était surtout pas une bonne idée. Ces bousculades à l’entrée n’étaient que le résultat d’un manque d’organisation au niveau de l’achat des billets .Certains ayant des tickets simples ont dû prendre les places des personnes ayant des tickets VIP. Malgré ces quelques points, LE PRIX DE LA TRAHISON est jusque-là le plus gros box- office de l’année 2015 au Gabon. En attendant les autres…

Facebook Comments
PARTAGER