Lecture en cours
Lord Ekomy Ndong s’exprime sur le Capello Gate

Lord Ekomy Ndong s’exprime sur le Capello Gate

C’est sans doute le plus gros scandale de pédophilie jamais exposé aux yeux du monde. C’est ainsi que le journaliste Romain  Molina présente l’affaire qui fait bouger le Gabon jusqu’au plus haut sommet de l’Etat.




Révélé par le journal Britannique The Guardian sous la plume des journalistes  Romain Molina et Ed Aarons, plus d’une centaine de jeunes footballeurs Gabonais auraient été abusés par le désormais très célèbre Patrick Assoumou Eyi dit Capello et plusieurs autres personnalités du monde footballistique gabonais.

Un scandale qui, quand bien même n’a pas forcément surpris certains Gabonais au courant de ces méfaits depuis des années, écœure pourtant tout le pays au vu de l’ampleur et de la durée pendant laquelle ces pédophiles ont opéré sous la couverture de certaines institutions malgré plusieurs plaintes.

 

Après la réaction du Ministère des Sports et du Président de la République, les footballeurs gabonais bien que concernés semblent mystérieusement silencieux. C’est l’omerta totale. Ce qui n’est pas le cas pour certaines personnalités publiques telles que Lord Ekomy Ndong.

Le rappeur et membre de Movaiz’haleine a évoqué dans un  statut facebook l’ampleur de ce scandale de pédophilie.

A lire aussi

En 2012, le vainqueur du Kora Awards cette même année  sortait  Le Wé là. Un titre qui dénonçait déjà la pédophilie ou la promotion canapé comme  monnaie d’échange pour  espérer réussir dans le sport, la musique ou dans l’administration.

Pour beaucoup au Gabon, il existerait un Patrick Assoumou Eyi dans la musique, dans d’autres sports et même dans l’administration. Un scandale qui va sans doute ouvrir la boite de Pandore.




Commentaires Facebook

Copyright (c) 2013 - 2021 Powered by Hevron Roger

Défiler vers le haut
error: Contenu protégé