Macy Ilema: « Les encouragements de mes fans révèlent du plus profond de...

Macy Ilema: « Les encouragements de mes fans révèlent du plus profond de moi des mélodies insoupçonnées »

Macy  Ilema est une artiste qui n’est plus à présenter sur la scène musicale gabonaise tellement  sa musique suscite de l’admiration et parvient à  rassembler l’ancienne et la nouvelle génération. D’une gentillesse incomparable, elle  nous a accordé un entretien exclusif dans lequel  elle passe en revue  tout son parcours et ses différents projets à  venir. Découvrez et appréciez cette interview de notre ETOILE DU MOIS, et vous serez sans doute l’un(e)  de nos heureux (ses) gagnants (es) concernant le jeu-concours qui se déroule actuellement sur notre page facebook ‘‘ Gaboncelebrites.com’’, un album dédicacé  de Macy vous y attend.

GABON CÉLÉBRITÉS: Bonjour Macy, matsangue?

MACY ILEMA: Bonjour à toute l’équipe de Gabon Célébrités. Matsangue ma kale!

GABON CÉLÉBRITÉS: Ton style musical s’inscrit dans du tradi-moderne, était-ce une priorité pour toi de revenir  aux sources ou c’est juste une  direction artistique que ton équipe t’a imposée pour te démarquer de ce qui se fait déjà ?

MI: Mes valeurs culturelles sont des choses que j’aimerais partager sans modération. Dans le souci de sauvegarder cette culture gabonaise qui tend à disparaître, je me suis assignée ce devoir : celui de perpétuer cette culture à travers le chant et la danse, tout au long de ma carrière musicale.

GABON CELEBRITES : Le grand public t’a connu avec ta chanson ‘‘Weme’’, qui dénonce le comportement de certaines femmes n’hésitant pas à  séduire les maris ou petit-amis de leurs sœurs ou amies. Comment analyses-tu ce phénomène venant de la femme qui est censée  prôner des valeurs ?

MI: MDR …. La moralité dans cette chanson c’est le triomphe de l’amour! Par ailleurs, le phénomène dénoncé dans cette chanson est celui du comportement de certaines femmes n’hésitant  pas à  séduire  les maris ou petit-amis de leurs sœurs ou amies; mais, le plus important ce n’est pas de se lamenter mais plutôt de montrer que notre amour est plus fort que tout. Que l’amour peut triompher même dans les cas difficiles. Nous devons retenir que l’homme que nous avons choisi est le notre quelque soit les méandres de la vie.

GABON CÉLÉBRITÉS : Pour tes débuts, t’attendais-tu à un tel succès?

MI: Non, je ne pensais que cette chanson deviendrait un hit comme dirait mes frères rappeurs. Aujourd’hui ma surprise est grande! Cette chanson est chantée par toutes les ethnies du Gabon et partout ailleurs. Je suis invitée pour la chanter.

GABON CÉLÉBRITÉS : Wimbil studio est le label qui s’occupe du développement  de ta carrière. Comment s’est passée  la rencontre ?

MI: C’était une des plus belles rencontres de ma vie. En 2005, je fais la rencontre de Wimbil Studio, un nouveau label de production de la place. Je participe à une compilation de tous les artistes du Label à travers l’album SOB’N qui sortait cette même année-là. En effet, ma passion et ma détermination pour la musique m’ont liée à ce studio. Aujourd’hui j’en suis devenue la pièce maîtresse.

GABON CÉLÉBRITÉS : Deux albums et un maxi single sous ce Label, quel bilan tires-tu de ce parcours ?

MI: Un bilan assez positif car nous nous battons pour atteindre l’excellence dans chaque projet que nous présentons au public.

macy2

GABON CÉLÉBRITÉS : Y a-t-il un nouveau projet d’album à  l’horizon ?

MI: Bien sûr. Les projets d’album, quand tu as commencé tu n’en finis pas et tu continues à chercher le meilleur.

GABON CÉLÉBRITÉS : Tu as reçu le prix du meilleur espoir féminin dans la catégorie  tradi-moderne à  la cérémonie des BALAFONS GABON MUSIC AWARDS en 2007. Cette récompense représente t-elle ta plus grande fierté ?

MI: Cette récompense reste un fait marquant dans ma carrière. J’avais déposé mon dossier dans la précipitation, je n’étais même pas sûre d’être sélectionnée. Mais grande a été ma surprise d’être nominée puis d’avoir le prix dans la catégorie « Meilleur espoir féminin ».

GABON CÉLÉBRITÉS : Aujourd’hui tu fais partie des artistes les mieux appréciés au Gabon. Ta musique inspire que du positif. Comment parviens-tu à maintenir ce niveau de considération du public envers ta musique et ta personne ?

MI: La musique pour moi c’est partager des émotions et des rythmes. Je transmets mon ressenti simplement et mes plus belles histoires.

GABON CÉLÉBRITÉS : Faire carrière dans la musique n’est pas un long fleuve tranquille, particulièrement  au Gabon. Selon ton expérience, penses-tu qu’il est possible d’en vivre ? Comment faire ?

MI: La musique, pour moi, est une passion. Je vis sans me plaindre de ce que la musique me donne car je suis en pleine adéquation entre mon art et mon métier. Au Gabon, le problème des droits d’auteurs reste un frein pour le développement de la carrière de certains artistes car pour vivre de son art, il faut un plan de carrière bien ficelé. Ceux qui vivent uniquement de leur art au Gabon savent de quoi je parle. En effet, il y a des périodes où des artistes sont très sollicités et peuvent avoir plusieurs prestations. Mais du jour au lendemain, ils peuvent n’en avoir aucune et je pense que cette période est difficile pour l’artiste qui ne vit que de cette activité dans notre pays.

GABON CELEBRITES : Lors d’un entretien accordé à un autre média, tu disais préparer une collaboration avec l’icône de la musique camerounaise Grace Decca. Peux-tu nous en dire plus sur ce projet ?

MI: Les collaborations avec les icônes de la musique étrangère vont bon train. Actuellement, nous pouvons parler de Grace Decca dont le projet n’est pas encore terminé et très prochainement nous parlerons de Ismaël Lo.

macy3
PHOTOS CREDITS : AKE PHOTOGRAPHY

GABON CÉLÉBRITÉS : Tu nous partageais en coulisses  ta participation  à  un événement  culturel très  prochainement au  Canada. De quoi s’agit-il exactement ?

MI: Comme partout ailleurs, cette fois je suis honorée de  répondre à l’invitation faite par la ville d’OTTAWA pour représenter notre culture et notre musique. J’y serai pleinement et sans faute. C’est le Gabon qui gagne!

GABON CÉLÉBRITÉS : On arrive à  la fin de notre entretien, as-tu un message particulier à adresser à  nos lecteurs et lectrices ?

MI: Pour mes fans, tel un éclat de feux d’artifice qui a illuminé ma vie, et surtout ma carrière musicale, merci pour le soutien inestimable que vous ne cessez de me témoigner. Vos encouragements révèlent du plus profond de moi des mélodies insoupçonnées qui vont, je vous l’assure, me permettre d’entretenir la flamme encore longtemps. Aujourd’hui, je suis impatiente de les sortir, pour vous les faire partager car sans vous, chers fans, je ne suis rien.

J’associe à mes remerciements toute mon équipe de WIMBIL STUDIO sans laquelle je n’aurais pas pu lever le bout de mon doigt pour la composition musicale. Merci pour l’esprit de solidarité qui règne au sein de cette structure, ainsi que pour la complicité entre les membres, favorable à l’expression du meilleur de nous-mêmes. Gardons ce dynamisme pour la grandeur de notre beau label WS. Je vous porte à jamais dans ma vie, chaque jour que Dieu fait.

A toute l’équipe de Gabon célébrités, merci pour ce que vous êtes  entrain d’entreprendre pour les artistes en générale et pour les artistes Gabonais en particulier. Merci de m’avoir choisi comme artiste du mois et je souhaite de tout cœur que vos projets voient le jour. Que tous les obstacles que vous rencontrerez en chemin deviennent des acquis ou opportunités d’affaires. Puisse Dieu vous bénir le plus longtemps possible.

GABON CÉLÉBRITÉS : Merci Macy pour cette interview exclusive que tu as eu la gentillesse de nous accorder, nous te souhaitons le meilleur pour ta carrière.

DISCOGRAPHIE

2005

Participation à la compilation musicale SOB’N, produite par Wimbil Studio. On y compte 3 titres de l’artiste :

  • Ndjami
  • Simane ma
  • Hommage
  • et quelques plages en featuring avec d’autres artistes du label de production

2007

Elle nous livre son premier projet personnel « Ndjami »

Ndjami est un maxi Single de 5 titres dont les thèmes abordés parlent de l’amour du prochain et surtout de la sauvegarde de nos valeurs culturelles à travers le titre « Tu ya libn dimbu » (n’oublions pas le village). C’est une sonnette d’alarme que tire l’artiste car constat est fait que dans notre pays les plus jeunes parlent de moins en moins les langues traditionnelles et s’intéressent exclusivement à tout ce qui vient de l’extérieur.

2008

« Ma Force » a été conçu sur la thématique des « 3 P »: la Patience – la Passion – la Persévérance. Il s’agt d’un album de 12 titres dont la reprise de deux titres de son précédent Maxi « Tu ya libn dimbu » et « Ndjami ». En plus des thèmes traditionnels de l’artiste, cette fois l’artiste parle également de l’éducation. « Ma Force » est un mélange de couleurs et de cultures.

2012

« Tambour »  comme l’instrument traditionnel permettant de relayer  l’information  de village en village est son dernier album de 14 titres.

macy4

Facebook Comments
PARTAGER