Now Reading
Portrait : Taekwondoïste en or et mannequin pro, le parcours inspirant d’Emmannuella Atora

Portrait : Taekwondoïste en or et mannequin pro, le parcours inspirant d’Emmannuella Atora

Avec 8 ans de pratique du taekwondo dans les jambes et une détermination à toutes épreuves, Emmannuella Atora Eyeghe est une Championne.

En 2011, non content de voir sa fille jouer au football, son père l’inscrit dans un club de taekwondo de son quartier.
La jeune fille enfile alors son Dobok (tenue d’entraînement) et attache sa ceinture blanche pour se lancer dans cet art martial donne elle ignore tout.

Ce qu’elle ignore aussi, c’est qu’elle vient de trouver sa voie.

 

Après seulement deux semaines d’entraînement, elle participe à la Coupe du Gabon de taekwondo à Makokou dans la catégorie des moins de 49kg et remporte la médaille de bronze. L’année suivante à Franceville, elle gravit une marche supplémentaire du podium et repart avec la médaille d’argent. Mais c’est en 2013, à Libreville, que son destin lui donnera des signes.

Pour la première fois de sa jeune carrière, elle remporte la médaille d’or.

C’est lorsque je reçois la médaille d’or pour la première fois que je me dis en larmes que la couleur de cette médaille ne quittera plus mon cou.

Et c’est le cas. A part pour une médaille de bronze lors de la coupe du monde francophone 2014 au Sénégal, Emmannuella enchaîne les victoires pendant cinq ans.

Médaille d’or au Challenge des Champions en 2014, 2015, 2016, Médaille d’or et meilleur combat dame au Challenge du Maître Park 2017, Médaille d’or à la Coupe Afrique-Asie 2018 et Médaille d’or au Championnat Universitaire 2018, la liste de ses prouesses est interminable.

 

A 22 ans, cette taekwondïste admire de jeunes champions comme elle, les Britanniques Jade Jones (médaille d’or aux Jeux olympiques 2016) et Bianca Walkden (médaille de bronze aux Jeux olympiques de 2016) et aussi le Sud-coréen Lee Dae-hoon, champion du monde 2017.

Comme eux, elle aspire aussi à « remporter les titres les plus valeureux tels que championne du monde et championne olympique ». L’athlète sera peut-être la deuxième à offrir une médaille olympique au Gabon après l’exploit d’un autre taekwondoïste…Anthony Obame.

Mais pour cela, elle sait qu’elle devra s’entraîner, encore et encore. Et ce, tout en alliant ses études de QHSE avec ses entraînements et sa passion pour la danse et le mannequinat. Pour le moment, toutefois, elle ne renonce à aucune de ses envies. « Toutes ces activités font partie de mon quotidien et je donnerai toujours mon énergie car j’aime ce que je fais », nous confie-t-elle, déterminée.

Emmannuella Atora Eyeghe, une étoile du Taekwondo qui, pour briller davantage, n’hésitera pas à aller s’entraîner hors de nos frontières pour atteindre le niveau international.

Commentaires Facebook
Quelle est votre réaction?
HEIN?
0
SUPER
0
TRISTE
0

Copyright (c) 2013 - 2019 Powered by Hevron Roger

Défiler vers le haut
error: Contenu protégé