Lecture en cours
Tina Minkoue: « Le monde musical reste une jungle, il faut tomber sur la bonne personne pour pouvoir s’en sortir ».

Tina Minkoue: « Le monde musical reste une jungle, il faut tomber sur la bonne personne pour pouvoir s’en sortir ».

Aujourd’hui notre invitée est l’artiste gabonaise Tina Minkoue, qui, résidant en France,   a bien voulu se prêter à notre  jeu de questions-réponses afin de mieux se faire connaitre. Si l’artiste reconnait qu’au Gabon il faut certainement appartenir à des réseaux pour réussir dans la musique, elle reste néanmoins confiante quant à la réussite de sa carrière internationale. Son dernier single intitulé  « blessure sucrée »  est déjà disponible dans les discothèques de Libreville.

 

Gabon Célébrités : Bonjour Tina, notre première question est celle de savoir comment es-tu  arrivée dans la musique ?

Tina Minkoue : Bonjour, en réalité je chante depuis mon plus jeune âge. À 8 ans,  j’ai intégré  la chorale les « Chérubins » petit chanteurs du quartier  Lalala  de l’église Saint Joseph. Quelques années plus tard, j’ai rencontré le cinéaste Andrée Ottong qui m’a présenté à plusieurs producteurs de la place, en l’occurrence  Jean Yves Messan du studio mandarine avec qui  j’ai vraiment commencé à travailler quand j’avais 15 ans.

Gabon Célébrités : Quelles ont été tes difficultés pour t’intégrer dans le monde musical ? 

Tina Minkoue : Le monde musical reste une jungle, il faut tomber sur la bonne personne pour pouvoir s’en sortir. Mon arrivé en France m’a beaucoup isolée des personnes qui pouvaient m’aider, en plus mon époux de l’époque ne voulait pas trop que je me lance dans ce monde.

Tina Minkoue, artiste gabonaise.
Tina Minkoue, artiste gabonaise.

Gabon Célébrités : Quels sont les thèmes que tu abordes dans tes chansons?

Tina Minkoue : Dans mes chansons je parle de moi, d’amour, de désespoir, des histoires vécues par des tierces personnes….etc.

Gabon Célébrités : As-tu des modèles dans le monde la musique, des idoles?

 Tina Minkue : Peut-être pas des idoles mais j’ai des artistes qui m’ont beaucoup inspiré et que j’admire tels que…Patience Dabany, Stephanie Affen, Angele Assélé, Aziz Inanga…pour ne citer que ceux-là du Gabon.

Gabon Célébrités : En tant que femme, quelle idée te fais-tu de la place qu’elle occupe dans  le showbiz gabonais?

Tina Minkoue : Les femmes occupent aujourd’hui une place importante dans le milieu artistique gabonais, bien qu’elles doivent travailler deux fois plus que les hommes pour avoir une place sur le podium.

fb_img_1481755718756

Gabon Célébrités : Tes passions en dehors de la musique?

Tina Minkoue : J’aime beaucoup la danse.

Gabon Célébrités : Quelle place occupe l’amour dans ta vie Tina ?

A lire aussi

Tina Minkoue : Je vis une relation amoureuse qui me passionne avec l’homme que j’aime.

Gabon Célébrités : Bientôt 2017, quels sont tes projets immédiats ? 

Tina Minkoue : Immédiatement….J’espère avoir un agenda bien rempli pour des concerts à venir au Gabon, sinon je me prépare déjà pour un futur son.

Gabon Célébrités : Comment entretiens-tu tes relations avec les autres artistes?

Tina Minkoue : La vie en France est très individualiste, j’ai des contacts d’artistes étrangers en France, camerounais, ivoiriens, antillais… Bien qu’éloignée de mon pays j’ai des contacts avec certains artistes Gabonais à travers les réseaux sociaux et lors de mes séjours au Gabon, en général chaque été.

Gabon Célébrités : En guise de conclusion, un dernier message à tes fans?

Tina Minkoue : Pour conclure, mes pensées vont d’abord à mon pays que j’aime, mon pays qui se déchire actuellement. En tant qu’artiste, mon rôle est de faire sans calcul personnel, j’incite mes collègues artistes à continuer de faire rêver nos fans qui contribuent massivement à notre réussite. Sans eux nous ne sommes rien, que la paix et la stabilité habitent mon pays.

Commentaires Facebook

Copyright (c) 2013 - 2019 Powered by Hevron Roger

Défiler vers le haut
error: Contenu protégé