Lecture en cours
Bougie 144 ou le clip le plus explosif de l’année

Bougie 144 ou le clip le plus explosif de l’année

Plus de 160 000, c’est le nombre de vues que totalise  le clip vidéo « Bougie 144 », 4 jours après sa mise en ligne. Le trio composé de Créol, 2MJ et BIG BOSS J.O.J.O a tenu ses promesses avec un visuel qui flirte avec les limites de l’érotisme. Mis en boîte par Vince Boussamba, le public n’a pas été déçu par le rendu proposé par le réalisateur.

 




Une campagne de com’ à la Fantastik

Ce qui avait commencé comme un gros clash s’est révélé être une grosse campagne de promotion pour la collaboration qui allait donner le titre « Bougie 144 ».

Mais d’abord, revenons aux faits ! La révélation d’une supposée nuit torride à tendance sado-masochiste dans un hôtel à Oyem entre le rappeur 2MJ et la plus controversée des artistes gabonaises, Créol, prend en otage la toile gabonaise pendant près d’une semaine. La presse en ligne s’en mêle et les fans savourent les révélations coquines du rappeur qui rajoute, comme pour prouver la véracité de ses propos, le numéro de la chambre (144) et la demande étrange de la Fantastik à faire usage d’une bougie…hum !

Quelques jours plus tard, alors que la toile s’attendait à un épilogue, un autre protagoniste entre en scène. C’est le rappeur J.O.J.O, alors en pleine promo de son titre « Entre les lignes », qui vient lui aussi faire des révélations. Une mise en scène et des rebondissements dignes d’une télénovela que même les fans, bien que surexcités, ont eu du mal à suivre.

Stratagème efficace car une semaine plus tard, les trois artistes annoncent leur collaboration intitulée « Bougie 144 » et Créol se voit octroyer par les internautes gabonais le titre de la reine du Buzz. 1ère manche gagnée !

©️GS PICTURES

Une collaboration réussie

Dans la lignée des titres tels que « Bonobo », « VIP » ou « H2O », Créol est parfaitement dans son élément avec « Bougie 144 ». La chanteuse n’a pas froid aux yeux et n’hésite pas à créer l’univers sensuel que tout fan pourrait imaginer dans un coin de sa tête.

Avec le temps, la chanteuse a su comment peindre, avec une sensualité sonore et visuelle, ses différentes chansons considérées par ses détracteurs comme des compositions vulgaires. Dans la même veine, 2MJ, révélé au public avec des titres comme « La nga La nga », bénéficie d’une image de bad boy qu’il a parfaitement su tenir pendant le supposé clash. Quant à  Big Boss J.O.J.O, c’est le classy boy du featuring. Loin des images explosives que peuvent représenter Créol et 2MJ, J.O.J.O adoucit la température avec son flow posé.

 

Ikoku, la tendance gagnante

Bien avant la sortie officielle du clip, « Bougie 144 » avait déjà conquit une partie de l’Afrique francophone. De nombreux influenceurs comme l’ivoirienne Eunice Zeunon n’ont eu de cesse de poster des vidéos avec ce hit en fond sonore.

A lire aussi

Une nouvelle fois, le rythme Ikoku est mis en valeur. Cette tendance musicale qui nous vient du Sud du Gabon semble être l’ingrédient du moment pour faire un hit. Des artistes comme Styleï Zyon ou Afrik’an legend ne diront pas le contraire.

©️GS PICTURES

Vince Boussamba à l’orchestration

Au-delà de ce titre qui est incontestablement un hit, il faut avouer que la direction artistique confiée à Rodney Mr Spay’s est un énorme succès. Toute une équipe dirigée par Vince Boussamba qui avait la lourde tâche de retranscrire visuellement ce qu’on pouvait attendre de ce clip.

Un travail de direction qui est à saluer, preuve de la qualité ascendante des jeunes réalisateurs gabonais qui s’adaptent à la demande des artistes et à l’exigence internationale.

« Bougie 144 » est l’exemple d’une parfaite collaboration 100% Made in Gabon. Du studio, au décor, et aux derniers détails des tenues portées par Créol. A vos bougies !




Commentaires Facebook

Copyright (c) 2013 - 2019 Powered by Hevron Roger

Défiler vers le haut
error: Contenu protégé