Now Reading
‘‘ C’est beaucoup plus le foulard qui m’a choisi.’’- EVA.

‘‘ C’est beaucoup plus le foulard qui m’a choisi.’’- EVA.

Elle se prénomme Eva, elle est jeune, d’origine gabonaise et fait la fierté du continent  africain  au pays de l’oncle Sam. Sa passion se résume  à  redonner  une image positive et une véritable  identité  culturelle à  la femme africaine,  c’est dans cette vision qu’elle a décidé  de mettre en valeur l’attaché  foulard  et de devenir  grâce à  cela  une entrepreneuse  aujourd’hui. Elle a eu la gentillesse d’accepter de répondre  à quelques questions  de notre rédaction  concernant son parcours  et des conseils qu’elle prodigue  à  la  femme africaine.

 

Gabon Célébrités : Raconte nous  tes débuts  dans  ce qui est ta passion aujourd’hui c’est-a-dire  L’attaché   foulard  et pourquoi  avoir choisi cela pour exprimer tes talents artistiques tandis que d’autres optent pour la danse, la musique  ou le cinéma ?

 

Eva : Ma passion pour l’attaché  foulard s’est développée  après que je me sois retrouvée, retrouvée en tant que femme noire et Africaine. En gros, en plein milieu d’un changement de vie et mentalité j’ai juste cherché à adopter quelque chose qui serait à la fois propre aux cultures Africaines et adéquates  à mon quotidien dans le monde d’aujourd’hui.  Quelque chose qui criait  Afrique  par ce que je sortais de cette prison mentale avec cette envie ravageante  de valoriser mes origines, tout ceci mélangé à mon amour pour  l’art.  Alors d’un crie de l’intérieur, un message est sorti, puis une passion qui se développait et qui par la suite à faire naître l’envie de la partager.  Au finish c’est beaucoup plus le foulard qui m’a choisi.

Eva, arborant son foulard a l'africaine.
Eva, arborant son foulard a l’africaine.

Gabon Célébrités : Tu vis aux Etats-Unis, comment est  accueilli ce concept  de l’attaché  foulard que tu as  créé là-bas ?

 

Eva : Heureusement ce changement de mentalité dont je faisais référence  plus haut et que j’ai accueilli à bras ouverts, n’est pas juste arrivé chez moi, on parle là de beaucoup de femmes noires d’origine Africaines, qui sont elles aussi, arrivées à se défaire de leurs chaînes  aliénantes avec qu’une seule envie : embrasser à nouveau et fièrement leurs origines traits d’origines, leurs cultures  ou celles de leurs ancêtres. ..Donc je dirais que le concept est plutôt bien passé, surtout que je ne peux m’offrir le mérite de l’avoir créé, car beaucoup d’autres femmes avant moi y avaient pensé et l’avaient adopté.

 

Gabon Célébrités : As tu fais face à quelques  difficultés  pour  bâtir ce projet et comment tu t’en es sorti ?

 

Eva : Un monde sans difficultés n’existe pas, donc  oui. Certaines  que je ne mentionnerai pas, mais dans les débuts  c’est définitivement le manque de soutien de sa communauté qui a tendance à  se faire amèrement sentir.  Et jusqu’à ce jour je m’en sors parce que au-delà du soutien, de l’accord ou non des gens, moi je sais pourquoi je le fais et ça, pour moi, ça demeurera le plus important.

Eva.
Eva.

Gabon Célébrités : Un conseil aux femmes africaines qui te liront ?

 

Eva:  Mon conseil aux femmes Africaines sera le même que tous les jours à savoir : FATIGUEZ-VOUS UN PEU DE VOULOIR ETRE, COPIER RESSEMBLER A TOUT, SAUF À DES AFRICAINES. Un moment donné il faudra qu’on apprenne à  être le reflet de notre propre continent, nos cultures et notre beauté, les continents voisins ne viendront pas  être Africains, ni valoriser l’Afrique pour nous.

 

 

eva 4

A lire aussi

 

EVA HEAD

EVA HEAD 1

EVA HEAD 2

EVA HEAD 3

EVA HEAD 4

Pour  celles  intéressées à s’attacher les services d’Eva , suivez là sur ses réseaux sociaux.

 

Commentaires Facebook
Quelle est votre réaction?
HEIN?
0
SUPER
0
TRISTE
0

Copyright (c) 2013 - 2019 Powered by Hevron Roger

Défiler vers le haut
error: Contenu protégé