FREDDHY KOULA: « La Can 2017 sera un excellent moyen pour raviver la...

FREDDHY KOULA: « La Can 2017 sera un excellent moyen pour raviver la flamme patriotique qui sommeille en chaque gabonais”

Freddhy Koula, Journaliste Gabon24; Chroniqueur à TDA/Canal+Afrique; Footballogue.

Freddhy Koula, ce nom vous dit sans doute  quelque chose. Passionné par le monde de la communication, ce jeune gabonais est aujourd’hui le chroniqueur vedette de l’émission TALENTS D’AFRIQUE sur les antennes du groupe canal+. Freddhy Koula dans cette interview exclusive nous livre son  expérience   dans les medias, son sentiment par rapport à la CAN 2017 au Gabon et des conseils à celles et ceux qui veulent réaliser leurs  rêves.

GABON CELEBRITES: Bonjour Freddy Khoula, ravi de t’avoir parmi nous, comment tu vas ?

FREDDHY KOULA : Salut ! Je me porte  plutôt  bien, merci et heureux de faire cette interview.

 

GABON CELEBRITES : Pourquoi la communication et  le monde des medias comme choix de carrière ?

FREDDHY KOULA : Pourquoi la Com ?  J’ai toujours été un grand fan de la télé, tout jeune je passais des nuits blanches devant le petit écran. Même si cela ne  plaisait pas à mes parents. Et professionnellement, je rêvais   d’être politologue, mais je craignais  que ce métier ne soit  pas de toute liberté,  et quand j’ai eu l’occasion de faire de la Communication après ma Licence en Histoire, j’ai pas hésité. C’était écrit.  (Rire)

 

GABON CELEBRITES : Tu t’es spécialisé notamment dans le sport, les raisons ?

FREDDHY KOULA : Le sport et moi sommes de vieux potes. Je ne voulais pas faire une spécialité ennuyeuse. En deuxième année de Master,  j’ai été contraint de choisir un domaine ou spécialité pour des besoins eurstiques. Je ne pouvais pas faire une autre spécialité j’aurais eu des regrets. Question de feeling.

   

Freddhy Koula, sur le plateau de l'émission TALENTS D'AFRIQUE sur canal + .
Freddhy Koula, sur le plateau de l’émission TALENTS D’AFRIQUE sur canal + .

                                                                               

GABON CELEBRITES : Ta passion t’a  amenée à avoir l’opportunité de te perfectionner pendant plusieurs semaines en France à TF1, Canal+ et Ubiznews. Que des géants de la télévision Française. Raconte-nous cette expérience ?

FREDDHY KOULA : Ça prendrait 2 jours et un paquet de rame de papier si je devais tout vous raconter. Ce fut un vrai tournant dans ma vie et ma carrière, grâce à une belle initiative nommée Sambas Professionnels.  J’y ai appris et grandi en quelques mois. C’est comme quand un footballeur va passer du temps dans un grand club comme le Real ou le Barça. (Rire).  Effet energizer garanti.

 

 

GABON CELEBRITES : Sur le plan pratique en quoi ce stage va t’être utile ici au Gabon, des projets en vue ?

FREDDHY KOULA : Cela  m’a déjà été utile même avant que je ne revienne. Car j’ai perçu le métier de journaliste ou communicant autrement. J’ai gagné en expérience de façon extraordinaire. Aujourd’hui,   je développe in situ des réflexes communicationnels différents. J’ai grandi,  et au quotidien je consulte ma mémoire française.

 

 

GABON CELEBRITES : Tu es chroniqueur pour l’émission ‘‘Talents D’Afrique’’ sur Canal+ diffusée  tous les lundis soir, quels sont les trucs et astuces pour être un excellent chroniqueur Freddhy?

FREDDHY KOULA :    Ouais avec Canal, être chroniqueur c’est particulier car il faut apporter un truc original ou avoir un style distinct. Mais je pense qu’un bon chroniqueur est celui qui sait  bien se préparer d’avance, en restant  créatif et prêt  à improviser. Faire une chronique c’est aussi rester en retrait par rapport à l’animateur, il est néanmoins un élément-clé du programme. Il arrive d’ailleurs fréquemment qu’on ait envie de voler la vedette à l’animateur en titre mais on reste intellectuellement  poli. Les interventions sont censées  rythmer l’émission. C’est un métier qui demande beaucoup de travail, d’endurance et un véritable talent. Même si moi j’en ai aucun. (Rire).

 

Freddhy Koula dans l'émission canal NBA.
Freddhy Koula dans l’émission canal NBA.

GABON CELEBRITES : Une nouvelle discipline est en train de se développer « Footballogue », initié  par Geoffroy Garethier consultant à InfoSport, peux-tu nous dire en quoi cela consiste car nous savons que tu excelles  aussi dans ce domaine ?

FREDDHY KOULA : C’est de la théorisation du football. Le concept de Footballogie est né d’un triple constat. D’abord, il est temps d’admettre que le football est bien plus qu’un sport, voire probablement, pas un sport du tout.
Ensuite, il est temps d’élargir le champ de l’analyse sportive, depuis trop longtemps confiné dans les limites chronométriques du match et les tromperies de son apparence.
Enfin,  tout menant au foot et le foot menant à tout, il est temps de lui octroyer le label « fait social total » imaginé par Marcel Mauss, chercheur visionnaire et pionnier de l’anthropologie en France, en appliquant  la méthode sociologique. Et d’ailleurs, Bourdieu l’aurait dit : la Footballogie est un sport intellectuel.

 

 

GABON CELEBRITES : Cette discipline te pousse ineluctablement  à créer un blog dédié au football. Peux-tu nous en dire quelques mots ?

FREDDHY KOULA : Il est en sommeil mon blog. Trop occupé à faire du terrain. Freddhy Koula Footballogue. Ce blog, s’adressait à tous ceux que le foot fascine et fait vibrer, tous ceux qui savent que passion et lucidité ne recèlent pas d’incompatibilité. Avec, pour seul parti-pris, l’humour, l’imagination et la libre pensée… Il avait une  forte coloration gabonaise.

 

 

GABON CELEBRITES : Bientôt la Coupe d’Afrique des Nations que le Gabon va notamment abriter. En tant que journaliste sportif, comment vois-tu les chances des Panthères  du Gabon dans cette compétition ? Qui on le rappelle ont des résultats mitigés   au vu de leurs dernières confrontations.

FREDDHY KOULA : La Can 2017  sera un excellent moyen pour  raviver la flamme patriotique qui sommeille en chaque gabonais.  Contrairement au pessimiste ambiant et justifié car effectivement les récents résultats de notre équipe nationale ne sont pas rassurants mais mais mais… chaque compétition a son histoire et son lot de surprises. C’est le public qui va tout déterminer. Si il y a du soutien, les coéquipiers d’Aubameyang iront assez loin comme me le dit mon petit doigt.

 

Freddhy Koula.
Freddhy Koula.

GABON CELEBRITES : La nomination de l’entraineur Espagnol Jose Antonio Camacho au poste de Sélectionneur à  quelques semaines  de la CAN. Est-il l’homme de la situation selon toi ?

FREDDHY KOULA : Bonne solution non, mais il fallait faire quelque chose car Costa était devenu incompris et son message ne passait plus visiblement, même si je l’aimais bien. Perso, j’aurais pris un local ou un francophone, mais avoir un Camacho comme sélectionneur est quelque chose de sympa, en plus j’ai été obligé de revoir mon espagnol. (Rire.)

 

 

GABON CELEBRITES : Quelle est l’équipe que tu crains le plus dans cette compétition et pourquoi ?

FREDDHY KOULA : Je vais vous surprendre en disant la Guinée Bissau  car ce match est le plus important de l’histoire du Gabon.  L’Histoire sociale et politique, il conditionne le reste de la compétition dans son ensemble.

FREDDHY KOULA 5
Emission MATCH OF ZE DAY sur Canal+ . Freddhy Koula en compagnie de David Ginola et Nicolas Touriol.

 

GABON CELEBRITES : Tu es un jeune passionné par ce qu’il fait, quel conseil donnerais-tu à toutes ces personnes qui se battent pour réaliser  leurs  rêves ?

FREDDHY KOULA : Quel conseil ? Beaucoup dormir et veiller tard pour bosser sans penser au bénéfice immédiat. Croire en soi est aussi essentiel. Sans oublier de prier.

 

 

GABON CELEBRITES : Que peut-on te souhaiter pour cette  nouvelle année 2017 ?

FREDDHY KOULA : Que mes proches, comme ma mère soient en excellente santé. C’est essentiel pour mon Bonheur.

 

GABON CELEBRITES : Un dernier message à  nos lecteurs et lectrices ?

FREDDHY KOULA : Chers lecteurs et lectrices, lisez et partagez les articles de Gabon Célébrités  ooh, et rendez-moi célebre. Rire.

 

GABON CELEBRITES : Notre entretien s’achève, merci Freddhy Koula d’avoir répondu  à  nos questions et bonne continuation.

FREDDHY KOULA : Merci  à vous.  A bientôt!

 

Facebook Comments