K45BONE : LE RAP GABONAIS VA DE MAL EN PIS

K45BONE : LE RAP GABONAIS VA DE MAL EN PIS

Apres Libreville, Owendo, Delta Postal et ses environs sont sans doute la nouvelle merveille du Rap Gabonais. Banlieue Nord cela ne vous dis peut être rien, mais les furies du rap Gabonais ne le pensent pas. Pour notre première interview nous avons rencontré le meneur de ce nouveau bras du Rap vert, jaune, bleu,

GC : Bonsoir, K45Bone, bienvenu sur Gaboncelebrites.com. Vous étés notre premier invite sur ce site, nous vous connaissons déjà , mais pour certains de nos lecteurs qui n’ont peut être pas une idée sur vous , qui est Kazbone ?

KB: OK Salaam a vous ! Beh, je suis K45BONE, rappeur leader et membre fondateur du groupe Banlieue Nord. Je débute le rap en 1998 et en 1999/2000 je fonde le groupe Banlieue Nord avec mon pote Don Oyono. Je vie au Delta Postale je suis né a Libreville au Gabon et mon vrai nom et prénom Ndoumathe Joy aka K45bone El Jefe.

GC : D’apres nos recherches que vous etes parmi ces rares rappeurs Gabonais a vendre de la musique en ligne, vous etes présent sur beaucoup plates formes de vente légales, la technologie aujourd’hui est il un atout énorme pour vous jeune rappeur ?

KB : Jeune rappeur !!! (Rires) j’aime pas trop ce mot parce que ca fait quand même pas mal d’années que je suis dans le game et que j’ai su faire mes preuves jusqu’a présent avec le label Black Style on a quand même été nominé au Balafon Music Awards donc je présume que quand on arrive a ce niveau de la compétition on est plus jeune rappeur.

GC : Les rappeurs ne vieillissent jamais, dit- on !

KB : Ahahahah bien vu ! Merci de me rajeunir sa fait toujours du bien, en ce qui concerne ma présence sur les plates forme Internet pour ma part c’est pour atteindre un autre type de public c’est pour élargir mon champ de vision car j’ai toujours pensé grand, qui dit grand, dit international dit conquérir le monde donc oui c’est une grand atout.

GC : Votre premier album, ‘’OFFICIAL ‘’qui pour nous a été l’un des meilleurs album rap produit au Gabon en 2011 , comment le public a t – il reçu cet album ?

KB : Pour mon 1er album solo « OFFICIEL  » mais bien avant merci pour la reconnaissance et la considération porté au fruit de mon travail. Le public l’a très bien reçu mais a demandé plus de visuel donc en ce moment on est entrain de travailler sur le visuel donc tous qui est vidéos etc… Pour donner à cet album la place qu’il mérite vraiment.

GC : Ah oui, bien évidemment nous vous suivons sur différentes plates sociales, peut on avoir une idée de sur quoi travaille actuellement El Jefe ?

KB : Je travaille en ce moment sur mon prochain projet solo et vous avez l’exclusivité c’est une street tape de 17 titres que je vais appeler ‘’Rappeur of the year

GC : Un honneur pour nous alors…

KB : C’est plutôt un honneur pour moi d’être votre 1er invité j’espère que je vais vous port chance… entre temps on va terminé quelques vidéo encore extrait de mon 1er album sol « OFFICIAL » et y’a la sortie dans les mois a venir la aussi de mon projet avec Doc la Censure « CERTIFIE BANLIEU » comme quoi on lâche rien pendant que certains se prostituent ou dorment sur leurs oreillers El Jefe fait le job

GC : Apres tout ces années dans le rap game, comment se porte le rap Gabonais ou le hip hop en général ?

KB : Le rap gabonais va de mal en pis au fur et a mesure que les années passent, ils le pervertissent d’avantage et sa c’est du au manque de droits d’auteurs, les artiste en particulier les rappeur gabonais parce que c’est mon domaine ont faim donc pour un petit cachet comme des prostitué ils n’hésitent pas a louer leurs services pour la plupart au plus offrants et peu ‘importe, que ce soit un homme politique du parti au pouvoir ou de l’opposition ,le hip hop gabonais fait honte.

GC: A ce point ?

KB : Et oui ! Et quand un Chef comme moi essaye de le sortir la tête de l’eau on fait tout pour me noyer me boycotter et la ou le bas blesse c’est que le mal vient le plus souvent de la rue de ces rappeur qui prétende être les portes parole de la rue.

K45BONE-ALBUM

GC : Vous voulez dire les rappeurs ?

KB : Pour la plupart, ce sont eux les premiers hypocrites c’est pourquoi le rap dans notre pays est contrôler soit par des mecs en strings soit par des gosses de riches et la rue on a rien même pas un petit cachet pour soigner nos caries .Mais je demande chaque jour la force a Allah de continue a me donner la force de lutter pour que le hip hop gabonais ait pour une fois et pour de vrai la place qu’il mérite. Car on a des talents dans nos rues, y’en a pleins. Il suffit juste de trouver les voies et moyens pour faire les faire briller .le rap gabonais peu compter su El Jefe et tout ceux qui m’accompagne pour la cosa.

GC : Pour ceux qui suivent le rap Gaboma,ils savent que d’énormes missiles ne cessent de voler entre La Banlieue Nord et Belle vue 2, que se passe t’il réellement El Jefe ?

KB : Comme je le disais plus haut les prétendus vrais rappeurs gabonais sont pour la plupart les plus gros hypocrites et les complices de la crise dans le mouvement rap au Gabon

GC : Que voulez vous dire ?

KB : Le représentant du rap de belle vue 2 dont je tairais son nom parce que je ne veux pas lui faire de pub a envoyer ses petits frères me ‘clasher’ sous quel prétexte je ne sais. Bref ça fait parti du jeu je le prends normal mais comme je suis le négro le plus chaud du rap game et a moi seul j’ai toute une armée, certains de mes soldats ont gère cela comme il le fallait. Aujourd’hui chez nous dans la banlieue nord on en parle plus.

GC : Donc y’a-t-il eu beef ,un clash ?

KB : Ca jamais été un clash pour nous certains de mes soldats sont allés se défouler ca faisait longtemps parce que, en matière de clash le pays tout entier sait que Banlieue nord c’est la meilleure équipe, donc voila ! Belle vue 2 a voulu sans doute casser du sucre dur notre dos mais manque de pot ils ont choisi la mauvaise équipe.

GC : Et la tension actuellement ?

KB : Aujourd’hui y’a des plaintes de leur cote pourtant c’est eux qui ont commencé a tiré et maintenant c’est eux qui demande de cessez le feu comme quoi eux et nous c’est pas la même .Donc clash non peut – être pour eux mais pas pour nous on a mieux a faire j’ai mieux a faire qu’a faire des sons sur le meilleur rappeur de chez eux qui est perdu dans le game comme sisqo

GC : Beaucoup de jeunes rêvent de faire de la musique au Gabon, beaucoup plus devenir des rappeurs, un message pour eux, de par ton expérience ?

KB : De décrocher d’abords les diplômes et après ils pourront faire la musique comme ils l’entendent. Dans notre pays hélas la seul porte de sorti sur c’est les études nul ne peu prétendre ici qu’ils est devenu riche rien qu’en faisant la music donc les petits frero d’abords les études. C’est vrai sa fait rêver de passer a la tv être frais avoir le téléphone qui sonne en permanence avoir plus de mille amis sur facebook avoir des belle meuf mais beaucoup vive très male et y ‘a pas pire quand tu rentres chez toi et que la réalité te rattrape. C’est ce qui pousse certain frère a se vendre pour toujours être au top.

GC : Bien nous arrivons au terme de cette interview on aurait aime encore avoir plus de temps mais votre emploi de temps ne nous le permet pas. Nous vous remercions pour ces instants accordes a notre équipe. Un dernier mot ?

KB : Beh ! je suis la toujours mon album est toujours disponible sur itunes entre temps, allez soutenir la famille sur ma page facebook k45bone . Allez cliquer j’aime c’est pour faire avancer le mouvement si vous voulez que les choses bougent j’ai besoin de votre soutien labas vous trouverez des clips, des exclusivités. Merci a vous, respect et big up pour l’initiative. Longue vie au Hip hop Gaboma et a Gaboncelebrites.com , paix et salaam et bon vent. El Jefe.

Facebook Comments
PARTAGER