Lecture en cours
Le Petit Mayombo : les coulisses de son changement de management

Le Petit Mayombo : les coulisses de son changement de management

Deux mois après sa brillante tournée médiatique en France, Le Petit Mayombo fait à nouveau le buzz.  Cette fois, c’est sa décision de changer de manager qui vient assombrir le succès de l’influenceur gabonais le plus suivi sur les réseaux sociaux.




 

C’est le dimanche 12 avril que les fans de l’humoriste web découvrent avec stupéfaction la création d’un nouveau compte Instagram officiel associé au Petit Mayombo et une vidéo dans laquelle ce dernier explique ce passage de 600 000 abonnés à moins de 3000 followers.

 

Des retombées mal gérées ?

Si Le Petit Mayombo était déjà très populaire sur la toile gabonaise et africaine grâce à sa fameuse formule « l’erreur », c’est avec l’expression « Tu vois les retombées? » que le jeune Gabonais a réussi à conquérir la toile internationale notamment française. Partagé des centaines de milliers de fois sur les réseaux sociaux, sa vidéo – publiée en novembre 2019 – va déclencher un fort intérêt de la part des médias français.

Des collaborations avec des influenceurs français, la première partie du concert de Hiro à l’Olympia, des passages sur Netflix, Konbini, TPMP – l’émission de Cyril Hanouna , le mois de février 2020 aura été celui de l’impressionnante tournée médiatique du Gabonais dans l’hexagone.  Une reconnaissance  saluée par tous et de nombreux encouragements à l’égard de son équipe et leurs partenaires qui avaient su hissé le jeune humoriste au rang de célébrité.

Une belle histoire qui allait sans doute continuer  au vu de la demande internationale pour l’artiste qui préparait une autre tournée au Canada, en Europe et dans des pays africains. Pourtant, Le Petit Mayombo en a décidé autrement. Insatisfait par une mauvaise gestion et estimant ne pas pleinement profiter des fruits de sa récente notoriété, ce dernier a choisi de rompre les liens qui l’unissaient à son équipe de management basée au Gabon.

 

Des liens contractuels inexistants ?

La séparation entre le web-humoriste et son ancienne équipe passe mal. Contacté fin 2019 par un manager français lui proposant de le représenter, une négociation aurait été entamée entre les deux parties.

Estimant avoir investi matériellement et financièrement  dans la carrière de l’influenceur, l’équipe gabonaise aurait souhaité être intégrée à la nouvelle équipe. Une proposition qui n’aurait pas recueilli l’assentiment de la partie française. Les négociations seraient alors restées au point mort.

Selon le manager français actuel du Petit Mayombo – contacté par notre rédaction – c’est seulement il y a quelques semaines, que le jeune Gabonais lui-même aurait repris contact avec lui pour relancer les discussions. Celles-ci ayant abouti, un contrat de management a été signé entre Le Petit Mayombo et sa structure sans que l’équipe gabonaise n’ait été informée.

Contactée alors par le manager français qui souhaitait obtenir les codes d’accès aux différents comptes de réseaux sociaux du web-humoriste, celui-ci se serait vu opposer un refus catégorique de la part de l’équipe gabonaise. Celle-ci aurait proposé de céder les codes d’accès moyennant une somme de 15 000 euros. Proposition refusée par le manager français arguant qu’aucune base légale ne justifiait une telle demande.



Une version contestée par le management gabonais . Selon eux, il n’a jamais été question pour eux d’intégrer une nouvelle équipe. Un deal de 10% sur les futurs contrats de l’artiste leur aurait été proposé par la partie française, deal qu’ils auraient refusé. Pour la partie gabonaise, Le Petit Mayombo a tout simplement été trompé par la partie française pour signer ce contrat sans les en informer.

A lire aussi

Pour eux, tout se passe bien depuis qu’ils ont la charge de la production et du management du jeune humoriste. Ils déplorent l’approche de l’équipe française qui s’est dit qu’elle pouvait recruter le natif de Lebamba en violant les règles de l’art, allant jusqu’à tenter de pirater les comptes des réseaux sociaux du Petit Mayombo.

Quant aux 8000 euros  rapportés par sa tournée en France, l’équipe de management restée à Libreville dit tout simplement avoir perçu à son retour 1300 euros de la part de l’oncle de leur artiste qui l’accompagnait en France.

Dans ce méli-melo de versions, il reste à savoir réellement la position du concerné. Le Petit Mayombo a t-il succombé à l’appel de Paname ? Pourquoi a t-il signé un contrat dans le dos de l’équipe qui l’encadre depuis un an et dont les résultats sont visiblement satisfaisants ? Y-a-t-il réellement eu des problèmes internes qui restent à dévoiler ?

Une affaire qui semble être loin d’être réglée.

 

 

Commentaires Facebook

Copyright (c) 2013 - 2019 Powered by Hevron Roger

Défiler vers le haut
error: Contenu protégé