PARTAGER
La réalisatrice Alice Atérianus Owanga ⒸEscales Documentaires de Libreville

La 12è édition du Festival des Escales Documentaires de Libreville s’est achevée le samedi 25 novembre après une semaine de diffusion et de moments d’échanges entre professionnels et amateurs. 

Cette semaine de festival a été particulièrement marquée par l’hommage rendu à deux figures de la culture de notre pays: Chef Keza et Aziz’Inanga, présents lors de la cérémonie d’ouverture le 20 novembre et dont les documentaires qui leur sont consacrés ont été projetés à la même occasion.

(De gauche à droite) Hélène Charpentier, Chef Keza, Aziz’Inanga et Alice Atérianus Owanga ⒸEscales Documentaires de Libreville

A lire aussi: Alice Atérianus-Owanga, réalisatrice : « Ce film sur Aziz’Inanga, c’est aussi le résultat d’une rencontre avec une femme incroyablement battante »

Cinq prix ont été décernés par le jury du festival au cours de la soirée de clôture qui a eu lieu à l’Institut français du Gabon en présence, notamment, du Ministre de l’économie numérique, de la Communication, des arts et de la culture.

 

Découvrez le palmarès de cette 12è édition:

  • Mention Spéciale du Prix Jeunesse: « ON EST TOUS PYGMÉES » de Hélène CHARPENTIER

Chef Keza, rappeur du groupe Movaizhaleine, enseignant et médecin traditionnel du Bwiti Dissumba nous guide au cœur de la forêt équatoriale, où il se fait le porte parole d’un mouvement idéologique initié par les rappeurs dans les 90. Il encourage une réappropriation des langues, de l’histoire et des traditions africaines.

  • Prix Jeunesse: « AZIZ‘INANGA – Eclipse du clair de lune » de Alice ATERIANUS OWANGA

Des années 1970 aux années 1990, la chanteuse Aziz’Inanga sillonna les scènes du Gabon, d’Afrique et du monde, imposant un style inspiré de rythmes traditionnels, du jazz et de musiques populaires africaines.
A partir d’archives et de témoignages, ce film accompagne le voyage musical et mémoriel d’Aziz’Inanga entre renoncement, nostalgie et réconciliation.

  • Mention Spéciale du Prix Spécial du Jury: « KIMPA VITA (La mère de la révolution africaine) » de Ne KUNDA NLADA

A partir du XVème siècle, les grands royaumes puissants et prospères d’Afrique sont envahis par les Etats occidentaux. Progressivement, les déportations et le commerce des esclaves se mettent en place. En 1704, une jeune femme se lève dans le royaume Kongo pour lutter contre ces maux : Kimpa Vita, la mère de la révolution africaine.

  • Prix Spécial du Jury: « ESPOIR DEMOCRATIE » de Gidéon VINK, Abdoulaye DIALLO & Inoussa KABORE

Espoir Démocratie est un film sur les élections présidentielles au Burkina Faso en 2015. Lors du soulèvement populaire des 30 et 31 octobre 2014, les burkinabè ont exprimé leur soif pour un changement profond.
Après une année de transition, cette élection permettra-t-elle aux citoyens d’opérer un changement grâce aux urnes ?

  • Prix Charles MENSAH: « MAMAN COLONELLE » de DIEUDO HAMADI
Le réalisateur DieudoHAMADI ⒸEscales Documentaires de Libreville

Le colonel Honorine Munvole a été pendant 12 ans la Chef de brigade de lutte contre les violences sexuelles faites aux femmes dans la région du Sud Kivu en RDC. Nommée en poste à Kisangani, elle s’attaque à la redoutable accusation d’« enfant sorcier » dont sont victimes des enfants de cette localité.

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE