Makek’s Life – Les mbenguistes, bienvenus au Bled !

[Chronique] Makek’s Life – Les mbenguistes, bienvenus au Bled !

L’ivresse des vacances.

C’est un constat général que tout le monde a pu faire: pendant les grandes vacances à Libreville surtout les mois de Juillet et Août, c’est le retour des mbenguistes.

Je ne vais pas vous donner la définition, vous savez qui ils sont et tout le monde en a au moins un dans sa famille.

Bon vu la conjoncture économique, certains ne viendront pas. Mais il y en a d’autres là, on monte – on descend, ils seront bien là. Quoi ???!! Le goût du bled ?!! Il faut faire sa petite prodada et payer en euro au restaurant. Je ne vous parle même pas des tempêtes de Mathusalem.

Et quand les mbenguistes arrivent (ils s’arrangent même parfois pour prendre le même vol), un autre constat flagrant: les restaurants sont pleins. Ne parlons même pas des snacks et night bars qui sont plein à craquer dès 20h.

L’un des effets majeurs de cette période est l’augmentation exponentielle de vente d’alcool.

Voici le schéma classique des mbenguites, surtout à partir de jeudi et bien entendu le week-end (parce qu’ils disent pour les ¾ qu’ils viennent en stage) :

  1. Ça commence par un afterwork où l’on boit 2 verres histoire de décompresser
  2. Ensuite, on a faim, on va mange au vin (1er mélange de la soirée)
  3. Puis, on va boire dans un premier coin pour prendre la température (2ème mélange de la soirée)
  4. Et enfin, on finit au QG de la montée de Louis (3ème mélange de la soirée). Les plus « courageux » continuent même. Et ça boit encore.

Quand le méga groove est vraiment terminé. Il faut rentrer à la maison. Ah ben oui, il faut reprendre la voiture du boss, le double RR (Range Rover) qu’on a si gentiment obtenu pour la soirée.

Pour les autres, ils prennent la voiture à la plaque bleue pour éviter les contrôles. Mais si vous me lisez les amis, désormais les plaques bleues sont contrôlées. Donc mieux, ayez bien vos papiers à jour.

La conséquence de toute cette consommation d’alcool sont bien évidemment les accidents de la circulation qui augmentent à cette même période dus à l’excès d’alcool et ou à la vitesse. Et ça c’est sans rajouter l’utilisation de Snapchat au volant.

L’artère la plus dangereuse est la route du bord de mer entre la résidence de l’ambassadeur de France et Jeanne Ebori. Au moins une voiture par semaine se prend un poteau électrique de la SEEG. Si vous voulez vous en rendre compte, vous n’avez qu’à emprunter cette même artère le samedi et le dimanche matin entre 07h et 9h00 et vous verrez.

Bref, je ne vais pas vous faire un long discours pour qu’au final vous me disiez en gorgeant évidemment « de quoi je me mêle haaaan ?! ». C’est vrai c’est votre vie. Mais parfois dans vos accidents là dont la cause est l’abus d’alcool et l’excès de vitesse, vous mettez la vie des autres en danger. Et comme pour ma part, j’ai encore beaucoup de choses à accomplir, de grâce:

  • Buvez ou conduisez
  • Désignez un capitaine de soirée
  • Prenez un taxi pour rentrer
  • Arrangez-vous avec votre chauffeur (prévoyez un petit 10.000 FCFA pour son coca). En plus c’est tellement classe de se faire conduire, surtout pour les filles.

Sur ce, faites le bon choix.

La main sur le cœur…

 

Blog ➡️ makekslife.com

Facebook ➡️ facebook.com/makekslife

Instagram ➡️ @instamakek

Twitter ➡️ @makekslife

Facebook Comments
PARTAGER