PARTAGER
©Makek

2017 tire à sa fin et bien entendu les fêtes de fin d’année battent leur plein. Les grands repas de Noël et les réveillons très ambiancés de la Saint Sylvestre vont rythmer nos derniers jours de 2017.

C’est aussi la petite saison du retour des mbenguistes qui à la recherche du groove veulent se créer le maximum de souvenirs en passant de bons moments avec les amis et la famille.

Je vous présente donc quelques uns des spots où j’aime me mettre bien. En fonction des activités, je vous propose au moins un endroit à (re)découvrir.

 

** Night Bar ** 

Pour danser jusqu’au bout de la nuit.

Le Code Bar à Glass

L’ambiance est sympa. Ils ont un Bissapolitain qui fait fureur en ce moment. Bonne musique, cadre agréable. C’est à tester !

Le Village Coffee

A Ambowé c’est un lounge cosy où vous pouvez vous détendre même pour un after-work en semaine. C’est spacieux et la terrasse permet d’avoir une autre ambiance musicale. C’est vraiment pas mal.

©Village Coffee / Facebook

 

** Restaurant traditionnel **

Pour un bon repas gourmet et gastro. Je pense que c’est la rubrique où j’ai le plus de mal. Il faut choisir avec soin. Mais je vais vous donner des lieux où j’ai déjà mangé (évidemment) et où je n’ai jamais été déçue à chaque fois que j’y suis allée.

Le Piscador ou ex Le Sud

Selon l’arrivage, ils ont des langoustes fraîches cuites comme il faut. C’est vraiment un restaurant que j’aime beaucoup. Il n’y a pas de carte car tout est servi en fonction de l’arrivage que ce soit de la viande ou du poisson. Et ce n’est même pas cher.

Le Lokua

J’aime cet endroit parce que c’est très bon mais aussi parce que le service est impeccable. Les produits sont bien travaillés et choisis avec “goût”. C’est une très bonne table.

Par ailleurs, tous les mois le Lokua propose des tables d’hôtes, une occasion de faire (re)découvrir des vins et de rencontrer du monde autour de bons plats.

 

** Grill ou Gargote **

Pour un repas gourmand et local.

Le Verger de chez Mamie

©Makek

Situé dans une grande concession derrière le stade d’Angondjé. Tous les jours, mais surtout le week-end, Mamie prépare des plats typiquement gabonais. C’est à cet endroit que j’ai mangé pour la première fois le crocodile et c’était DÉ-LI-CIEUX. Vous retrouverez des viandes de brousse (de l’excellent gibier) ou l’incontournable bouillon de capitaine. Les prix sont vraiment abordables.

Mbwi Cotis Club

©Makek

Quand je veux manger les cotis braisés, je ne réfléchis même pas. Direction derrière l’Etat Major de l’armée de Terre après le Palais de Justice. C’est là-bas qu’il y a la vérité. Dans l’assaisonnement, il y a un je-ne-sais-quoi qui exalte mes papilles… (j’ai demandé le secret à Mbwi ; c’est le gingembre frais).

 

** Live Music & Lounge **

Pour boire un verre entre amis et chiller avec de la bonne musique.

Casino Croisette

Le vendredi soir et le dimanche pour son ambiance latino muy caliente de 22h à minuit. C’est devenu une institution !

Le Ludo

Pour la promotion des musiques africaines. C’est vivant, c’est chaleureux et surtout très ambiancé quand l’orchestre décide de nous enflammer.

 

** Art & Culture **

Pour comprendre, connaître et aimer davantage le Gabon.

Les Ateliers Olima à la descente de Jeanne Ebori.

 

** Escapade & Détente **

Pour se détendre et fuir le stress de la jungle urbaine.

La Baie des Tortues Luth

©La Baie des Tortues Luth / Facebook

A 30 minutes en bateau de Libreville, pour la journée ou pour le week-end c’est le dépaysement assuré!

Lopé Hotel (Parc de la Lopé)

En train ou en voiture, si vous avez l’occasion, faites vous plaisir et tester. Changez d’air. Respirez le Gabon profond. En guise de récompense, vous verrez peut-être des éléphants.

 

** Relaxing & Piscine **

Pour se détendre tout en s’amusant.

La piscine de l’hôtel Les Myriades

C’est mon spot préféré quand je veux me détendre parce que j’adore l’eau! Situé à Angondjé, en fonction des jours et des heures, il n’y a personne. C’est tellement agréable d’avoir la piscine pour soi. On a l’impression d’être à la maison.

Je vous souhaite un bon enjaillement!

La main sur le cœur, Makek.



Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE