Depuis le 09 décembre 2017, date de la dernière émission retransmise (une rediffusion), plus aucun signe de The Voice Afrique francophone sur nos écrans. L’émission serait en proie à des problèmes financiers qui aurait causé son arrêt momentané. Des voix, dont celles des candidats et des téléspectateurs, se sont élevées pour obtenir des réponses.

La saison 1 de The Voice Afrique s’était pourtant déroulée sans encombres. Un show musical de grande envergure qui a su fédérer les publics des grandes capitales francophones du continent et une qualité visuelle encourageante qui laissait augurer d’une deuxième saison encore plus réussie. Mais c’était sans compter sur les difficultés auxquelles font face de nombreuses productions en Afrique et ailleurs: l’insuffisance de financement.

Dans une interview accordée à notre média en novembre 2017, Rolande Kammogne, Fondatrice de Vox Africa, évoquait d’ailleurs le défi financier que représente une telle émission : “Le combat le plus difficile est celui du financement d’une telle production parce que comme vous le savez, elle coûte très chère. Aujourd’hui encore, nous sommes des pionniers parce que je crois que les sponsors, les annonceurs ne sont pas encore habitués à dépenser beaucoup d’argent pour des shows de télé et on peut le comprendre car dans notre environnement économique ce n’est pas évident de se lancer dans une aventure comme The Voice”.

 

Malheureusement, la deuxième année d’exploitation de la franchise The Voice, en Afrique francophone, n’aura pas échappé à cet écueil. La disparition du programme télévisé pendant plusieurs semaines a éveillé les soupçons et alimenté les rumeurs.

Malgré les annonces de retour sur les réseaux sociaux, dont la présence supposée de Samuel Eto’o lors de la finale, les fans restent dubitatifs. Sur la page Facebook de l’émission, plus aucune publication n’a été constatée depuis le 8 janvier.

Selon nos sources, un conflit de paiement opposerait Vox Africa à plusieurs parties prenantes du show TV dont la société de production AMPN, société sud-africaine qui a aussi assuré la production de The Voice Nigéria et The Voice Afrique du sud. En conséquence, AMPN aurait tout bonnement refusé de continuer la production et de livrer les émissions restantes.

Pour ne rien arranger, une partie des candidats toujours en lice perdent aussi patience. Les émissions étant enregistrées en Afrique du Sud, ces derniers ont avancé les frais de visa et de voyage pour pouvoir participer à ce qui est, pour beaucoup, la réalisation d’un rêve. Désemparés et laissés sans réponses, les candidats ont adressé le courrier ci-dessous à Vox Africa et AMPN, le 18 janvier:

Dans l’hypothèse où The Voice Afrique ferait son retour ce samedi 27 janvier, quelle étape de la compétition sera diffusée ? La finale ? Alors même que toutes les phases des battles n’ont pas été diffusées au public ? Ou les émissions reprendront-elles leur cours normal ?

Rappelons que 4 battles étaient prévues (2 ont été diffusés) et que les derniers shows, dont la finale, devaient être retransmis en direct. Dans ce cas, un retard important sera accusé et la diffusion coïncidera avec le retour de The Voice France, ce samedi, dont on sait que les téléspectateurs d’Afrique francophone sont très friands.

Entre les deux programmes, le choix sera vite fait.

Facebook Comments