PARTAGER
the-brain-the-voice-afrique

Soirée riche en rebondissements pour le lancement des battles de The Voice Afrique ce samedi sur VoxAfrica. Après l’élimination de Samuel King et Chandrik’a qui a été choisie pour continuer l’aventure, on a failli perdre The Brain.

 

Pendant son audition à l’aveugle, The Brain a séduit les gabonais avec son interprétation de la chanson de Pierre Akendengué, “Akewa”. Il fait partie des candidats avec le plus de potentiel et a toutes les capacités pour se hisser jusqu’à la finale du concours musical. Mais avant cela, il faut passer chaque étape; une chose qui n’a pas été simple pour le jeune gabonais pendant sa battle.

A lire aussi: The Voice Afrique Saison 2 – La magnifique interprétation de Pierre Akendengué par The Brain

Membre de l’équipe de Charlotte Dipanda, The Brain a été mis face à Yann Jessica pour reprendre le titre “Elanga Ya Muinda” de Lokua Kanza. Une chanson qui lui allait et qu’il pouvait survoler sans problèmes et ce fut le cas. Mais, c’était sans compter sur le talent de Yann Jessica dont la voix a su se marier avec perfection à celle de son adversaire.

Les deux candidats ont donné une sublime interprétation au-delà des espérances de leur coach et ont impressionné les trois autres membre du jury. Lokua Kanza, lui-même, a été subjugué par cette version de sa chanson. Bluffé par la qualité des deux chanteurs, Singuila s’est levé pour féliciter Charlotte Dipanda, c’est dire à quel point il a apprécié le tour de chant.

Le choix cornélien de Charlotte Dipanda s’est soldé par la sélection de Yann Jessica, pas vraiment surprenant car les deux performances se valaient. Mais, il était tout de même difficile de voir partir The Brain à ce stade de la compétition, cela paraissait comme une injustice. Heureusement, Singuila l’a bien compris et a appuyé sur son buzzer pour “voler” le candidat gabonais à sa coach. Un soulagement pour The Brain qui s’est littéralement écroulé sur la scène, submergé par l’émotion.

Revivez la prestation qui lui a valu d’être sauvé par Singuila.

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE